Développement du secteur du numérique : Le Bénin se dote d’une Stratégie nationale de sécurité

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Développement du secteur du numérique : Le Bénin se dote d’une Stratégie nationale de sécurité


La Stratégie nationale de sécurité numérique a été présentée aux acteurs du secteur, à l’occasion d’un atelier ouvert, ce jeudi 11 juin à Cotonou. En présence de la ministre du Numérique et de la Digitalisation, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, les travaux ont permis aux participants d’apprécier les efforts du Bénin en matière de développement des services du numérique.

LIRE AUSSI:  Horaires de travail dans l’administration publique: Réaménager pour un gain d’environ 26 milliards F Cfa

L’engagement du Bénin dans le domaine du numérique force l’admiration. C’est le point de vue d’Ali Drissa Badel, représentant de l’Union internationale de la télécommunication lors de l’atelier de présentation de la Stratégie nationale de sécurité numérique, ce jeudi 11 juin à Cotonou. Intervenu par visioconférence, il a rappelé les nombreux efforts du Bénin dans le développement du numérique. Lesquels le hissent au 8e rang des pays africains en fonction de leur engagement pour la cyber sécurité à travers les différentes lois votées dans le secteur.
L’objectif de l’atelier, selon le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), est de présenter la version validée de la Stratégie nationale de sécurité numérique aux différents acteurs ayant pris part à son élaboration, de même que les projets et activités composant le plan d’action. Spécifiquement, il s’agit de faire connaître la Stratégie nationale de sécurité numérique aux acteurs nationaux et internationaux de l’économie numérique et de mettre en valeur les réalisations déjà faites. Ce document rendu public par la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou est destiné à accompagner la transition numérique au Bénin.

LIRE AUSSI:  Zone économique spéciale de Glo-Djigbé : Le joyau prend progressivement corps

Adopté avec son plan d’action triennal sur la période 2020-2022, il est composé de 47 actions réparties principalement sur cinq axes et ambitionne de répondre aux nouveaux enjeux nés des évolutions des usages numériques et des menaces qui y sont liées. Il compte plusieurs objectifs, à savoir, garantir la souveraineté nationale par des mesures propres et renforcer la sécurité des infrastructures, apporter une réponse forte contre les actes de cyber malveillance affectant les systèmes d’information de l’État, des entreprises et des particuliers, sensibiliser à la cyber sécurité.

Il s’agit d’un engagement de l’Etat à la protection des citoyens et des entreprises.
« C’est la dernière étape pour le Bénin dans le cheminement de l’élaboration et de l’adoption de sa Stratégie nationale de sécurité numérique pour ainsi rejoindre le rang de quelques pays africains qui ont réussi à se doter de ce type d’outil capital pour le pilotage des efforts dans le domaine de la cyber sécurité et de la lutte contre la cyber criminalité », a indiqué Ouanilo Fagla Mèdégan, directeur général de l’Anssi. La Stratégie exprime, selon lui, la vision et les objectifs de haut niveau, les principes et les priorités qui guideraient dans la cybersécurité et la lutte contre la cyber criminalité ainsi qu’une vue d’ensemble des parties prenantes chargées d’améliorer la cyber sécurité du pays, de leur rôle et de leurs responsabilités respectives.

LIRE AUSSI:  Obsèques du frère Melchior: Patrice Talon à la messe de funérailles d’Albert Tévoèdjrè

Politique volontariste !

Cheville ouvrière de la mise en œuvre des politiques du numérique, la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou note avec intérêt que le gouvernement s’est engagé dans une politique volontariste de développement du numérique pour en faire un des principaux leviers de développement économique et social du Bénin depuis 2016.
« L’objectif visé est de créer un cyberespace sécurisé et attrayant pour une économie numérique florissante. Une telle option nécessite des actions spécifiques ciblées pour assurer la protection des systèmes d’information, des entreprises et des citoyens et renforcer la position du Bénin sur l’échiquier mondial en la matière », informe la ministre. Il faut dire que le Bénin pourra ainsi progresser dans les différents classements et assurer la confiance numérique aux internautes béninois et aux usagers des e-services, dans un contexte où la plupart des services administratifs sont dématérialisés. Toutefois, la Stratégie incarne le principe selon lequel la sécurité numérique est l’affaire de tous

LIRE AUSSI:  Horaires de travail dans l’administration publique: Réaménager pour un gain d’environ 26 milliards F Cfa