Dialogue interreligieux: L’évêque de Natitingou offre du matériel à l’école franco-arabe

Par Eklou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dialogue interreligieux: L’évêque de Natitingou offre du matériel à l’école franco-arabe


Dialogue interreligieux: L’évêque de Natitingou offre du matériel à l’école franco-arabe

Des mobiliers ainsi que du matériel informatique et didactique ont été offerts, lundi 12 février dernier, aux écoliers et élèves de l’école primaire et secondaire privée franco-arabe de Natitingou par l’évêque du diocèse de Natitingou, Mgr Antoine Sabi Bio.

LIRE AUSSI:  Respect du code de déontologie: L’Odem échange avec les journalistes de La Nation

L’église catholique de Natitingou à travers son évêque, Mgr Antoine Sabi Bio, a remis aux écoliers et élèves de l’école primaire et secondaire privée franco-arabe de la commune de Natitingou un lot important composé de tables-bancs, d’un ordinateur de bureau, de ses accessoires ainsi que des livres de littérature et de sciences. Par ce geste, elle entend contribuer à l’éducation de qualité des enfants d’aujourd’hui et de demain. Au-delà de sa dimension éducationnelle, ce geste vise également, estime l’évêque accompagné du directeur diocésain de l’enseignement catholique, Célestin Dindabadou, à montrer au monde que le dialogue interreligieux à Natitingou n’est pas un vain mot. En présence de l’imam de la mosquée centrale de Natitingou, El Hadj Nourou-Dine Sanni, l’évêque a souligné que les enfants où qu’ils soient et quelle que soit leur religion, ont droit à une éducation de qualité, d’où l’importance de ce zeste de spiritualité. «Dieu d’abord, ensuite une éducation qui prend en compte la dimension intellectuelle et enfin la dimension humaine », défend-il, tout en s’engageant à voir l’église catholique de Natitingou jouer sa partition en partageant le peu qu’elle a avec les enfants d’aujourd’hui pour qu’ils soient la relève de qualité de demain et à promouvoir la paix.
Un élan de solidarité, de fraternité et d’union, salué par l’imam central. « Sans la paix pas de développement et cette paix ne viendra pas de nos gouvernants mais plutôt de nous-mêmes. D’où l’urgence pour toutes les confessions religieuses de cultiver le savoir-vivre ensemble et l’esprit d’acceptabilité », affirme-t-il devant les usagers de l’école tous heureux de disposer de nouveaux matériels d’études.

LIRE AUSSI:  Lutte contre l’insécurité: Encore des prouesses de la Police républicaine