Dialogue social au ministère des Pme: Garantir de meilleures conditions de travail aux agents

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dialogue social au ministère des Pme: Garantir de meilleures conditions de travail aux agents


La deuxième session ordinaire du comité sectoriel du dialogue social du ministère des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi au titre de l’année 2019 a démarré, mardi 26 novembre dernier, à Cotonou. Prévue pour durer deux jours, cette deuxième session permettra aux participants de faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la première session ordinaire et d’examiner la plate-forme revendicative du syndicat.

LIRE AUSSI:  Malnutrition et grossesses en milieu scolaire: Boukombé opte pour un changement de comportements


Face aux nombreuses crises sociales qui ont souvent perturbé le bon déroulement des activités dans les structures administratives, il a été mis en place au sein du ministère des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, des mécanismes de gouvernance participative pour anticiper sur ces crises. C’est ce qui justifie la tenue de la deuxième session ordinaire du comité sectoriel du dialogue social au titre de l’année 2019 du ministère mardi 26 novembre.
Le directeur des Affaires administratives et financières du ministère des Petites et moyennes entreprises note que la session qui s’ouvre permettra aux participants de faire des débats constructifs afin de trouver des consensus assez solides autour des questions pertinentes de gouvernance sociale du ministère. Nouréni Moussa précise que toute activité qui concourt à préserver le climat social apaisé dans les structures et à susciter la motivation continue des agents mérite une attention particulière.
Selon lui, la solution de ces questions pertinentes contribue au bien-être socio-professionnel des agents et sur la qualité des services rendus par le ministère à ses usagers clients. « Il est de notre responsabilité de sortir de cette session avec des approches de solutions qui présentent un intérêt pour le bien-être socio-professionnel des agents et qui auront également un impact positif sur leur rendement», a-t-il martelé.
Edouard Sèhlin, directeur de cabinet du ministre des Petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi, indique que la présente session est une opportunité pour évoquer les questions de gouvernance au sein du ministère. Il rappelle qu’il s’agira pour les participants de faire le point de la mise en œuvre des recommandations de la première session, d’étudier la plate-forme revendicative des partenaires sociaux afin de rechercher des solutions appropriées sans oublier l’amélioration des prestations aux usagers. « Les préoccupations sur le dialogue social dans la fonction publique constituent une nécessité primordiale étant donné que la non-observance des principes fondamentaux peut conduire à des manifestations », a-t-il souligné.

LIRE AUSSI:  Racolage sur les gares routières:Un métier à risques pour joindre les deux bouts