Dialogue traversant le temps et l’espace: Tang Xianzu et William Shakespeare : Deux grands maîtres de la littérature commémorés

Par zounars,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dialogue traversant le temps et l’espace: Tang Xianzu et William Shakespeare : Deux grands maîtres de la littérature commémorés


Le samedi 22 octobre dernier, au Centre culturel chinois, a eu lieu une exposition intitulée « Dialogue traversant le temps et l’espace : Commémoration du 400e anniversaire de la mort de deux grands maîtres de la littérature, Tang Xianzu et William Shakespeare ». Ce vernissage constitue la première activité culturelle que le nouveau directeur du centre, Jun Wei organise après sa prise de fonction. C’était en présence de l’ambassadeur de la Chine près le Bénin, Mingsheng Diao, le secrétaire général du ministère de la Culture et du Tourisme, Richard Sogan et le directeur du Fitheb, Eric Hector Hounkpè et d’autres personnalités.

LIRE AUSSI:  Arts, culture et divertissements en milieu carcéral: Les contours du projet Bénin-Carit’art dévoilés vendredi prochain

Le directeur du Centre culturel chinois Jun Wei rappelle que l’année 2016 marque le 400e anniversaire de la mort de Tang Xianzu et William Shakespeare, deux grands maîtres de la littérature et de théâtre mondialement célèbres. Il a aussi indiqué qu’en octobre 2015, le président chinois a décidé lors de sa visite au Royaume-Uni avec le premier ministre britannique d’alors, de commémorer conjointement les deux grands maîtres de la littérature.

Selon le directeur du Centre culturel chinois, les œuvres littéraires de ces deux grands maîtres présentent une similarité qui franchit les limites du temps et de l’espace. L’éloge de la liberté et la poursuite constante de la libération de l’humanité. C’est pour cette raison que l’exposition inaugurée, samedi 22 octobre dernier, s’organise dans les 25 centres culturels chinois dans le monde et le Bénin est le seul pays francophone subsaharien qui accueille cet évènement.
A travers cette exposition, on peut découvrir les expériences de la vie et les réalisations littéraires des deux grands maîtres et percevoir des points communs et des différences entre la culture dramatique de l’Orient et celle originaire de l’Occident. Par cette exposition le directeur du Centre culturel chinois espère rapprocher les peuples, renforcer le brassage culturel entre la Chine et le Bénin et consolider l’amitié traditionnelle sino-béninoise.
Le directeur de Festival international du théâtre du Bénin (Fitheb), Eric Hector Hounkpè abonde dans le même sens et estime que par cette exposition le centre élève deux cultures, l’Orient et l’Occident. Il estime que depuis 400 ans, bien qu’ils soient partis, ils sont toujours présents. Et selon lui, rien ne peut se faire sans le continent africain. C’est un continent qui est devenu le socle où tout doit être célébré. A ce sujet, Eric Hector Hounkpè souhaite qu’à la commémoration des 500 ans de ces deux grandes figures de la littérature, l’on célèbre aussi Dêhoumon Adjahoui « Baba yâbo », une des grandes figures théâtrales du Bénin. Car, le théâtre dans ses errements élève l’intelligence.
Quant à Bienvenu Koudjo, directeur du cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, il salue l’initiative et reconnaît que cette exposition est le triomphe de l’esprit humain. Car, elle s’est évertuée à collectionner une grande partie des résultats de la recherche parallèle et simultanée portant tant sur l’intérieur que sur l’étranger ainsi que sur la recherche interculturelle?

LIRE AUSSI:  Célébration de la fête des cultes endogènes: Présence remarquable des ministres, députés et touristes à Grand-Popo