Diffusion des comptes extérieurs du Bénin pour 2020 : Le solde global de la balance des paiements excédentaire

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Diffusion des comptes extérieurs du Bénin pour 2020 : Le solde global de la balance des paiements excédentaire

Diffusion des comptes extérieurs du Bénin pour 2020 : Le solde global de la balance des paiements excédentaire

La Direction nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) pour le Bénin a organisé le 25 février dernier, par visioconférence via Google Meet, la journée de diffusion des comptes extérieurs du Bénin au titre de l’année 2020. Il en ressort que le solde global de la balance des paiements affiche un excédent beaucoup plus important en 2020 comparativement à l’année précédente.

LIRE AUSSI:  Le chef de l’Etat à Gogounou:« C’est un nouveau pays qui naît… »

« En 2020, les échanges extérieurs du Bénin se sont déroulés dans un contexte international marqué par la pandémie de Covid-19 et une activité économique nationale dont le taux de croissance est estimé à 3,8 % pour l’année 2020, contre 6,9 % un an plus tôt. Le solde global de la balance des paiements affiche un excédent de 306 937,9 millions de francs Cfa en 2020 à la suite de l’excédent (45 550,6 millions) de l’année 2019. Cette évolution traduit un excès de couverture du déficit des transactions courantes par l’excédent du compte de capital et les entrées nettes de flux financiers enregistrées en termes d’investissements de portefeuille et d’investissements directs ». Ce sont, entre autres, les conclusions du rapport de la balance des paiements du Bénin au titre de l’année 2020. Faut-il le rappeler, le solde global de la balance des paiements est la différence entre le total des transactions inscrites au crédit et celui des transactions portées au débit, c’est-à-dire la différence entre les flux financiers en provenance et à destination de l’extérieur au titre de divers échanges réalisés entre les agents économiques résidents d’un pays et le reste du monde. Le Bénin connait un excédent plus important en 2020 grâce aux entrées nettes de flux financiers. L’on note également que le compte de capital est ressorti excédentaire de 100 503,0 millions au cours de l’année contre 116 304,1 millions en 2019, en liaison avec la conjoncture internationale difficile. S’agissant du déficit des transactions courantes, il s’est réduit en ressortant à 1,7 % en 2020 contre 4,0% en 2019, en relation principalement avec une diminution plus forte des importations de biens (-11,8 %) comparativement aux exportations de biens (-3,9 %). Cette évolution est à mettre en relation avec l’évolution de la conjoncture économique durant l’année sous revue et l’état des relations économiques avec le Nigeria. Pour ce qui est du revenu primaire, son déficit s’est creusé de 28 216,5 millions pour se situer à 69 698,2 millions en 2020 en liaison avec les intérêts payés sur les titres de créance et des autres investissements. L’excédent du revenu secondaire s’est établi à 162 594,5 millions en 2020 contre 127 074,2 millions une année plus tôt, grâce à la solidarité internationale pour la lutte contre la pandémie de Covid-19.
Organisée par visioconférence via Google Meet, la journée de diffusion des comptes extérieurs du Bénin au titre de l’année 2020 a connu la participation d’une cinquantaine d’invités provenant de l’administration publique, des organisations internationales, du secteur privé, des banques, des universités et centres de recherches, et des membres du Comité national de la balance des paiements. Les travaux ont été ouverts par l’allocution du directeur national de la Bceao pour le Bénin Emmanuel
Assilamehoo et celle du représentant du ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances. Modérés par Laurent Hounsa, directeur général de l’Institut national de la statistique et de la démographie, les débats ont permis de saluer la politique du Bénin du point de vue financier, sa gestion de la dette publique et ses efforts notables.

LIRE AUSSI:  Grand Popo: Ville balnéaire au potentiel inexploité

Quid de la Position extérieure globale ?

Comme à l’accoutumée, les travaux ont été consacrés à l’analyse des résultats de la balance des paiements de l’année 2020 et de la Position extérieure globale à fin décembre 2020 du Bénin. La balance des paiements retrace les flux des transactions (opérations courantes, opérations en capital et opérations financières) entre les résidents d’une économie et le reste du monde durant la période sous revue (annuelle ou trimestrielle). La Position extérieure globale représente un état de patrimoine qui retrace, de manière aussi exhaustive que possible, l’ensemble des actifs et des passifs financiers d’un pays (les résidents) vis-à-vis de l’extérieur (les non-résidents). S’agissant de la Position extérieure globale (Peg) en 2020, elle dégage un passif financier net de 2 974 227,7 millions au 31 décembre 2020 contre 2 974 804,5 millions au 31 décembre 2019. Les variations nettes induites par les autres changements d’actifs et de passifs se sont élevées à 55 035,1 millions, imputables essentiellement aux variations du taux de change. « Les actifs sont détenus sous forme d’investissements de portefeuille (45,3 %), notamment les titres publics acquis sur le marché régional de la dette publique, d’avoirs de réserve (26,4 %) et de prêts (10,6 %). Ces actifs sont concentrés dans la zone Uemoa (68,0 %). Les passifs sont constitués d’emprunts (45,5%), d’investissements directs (29,5 %) et d’investissements de portefeuille (13,2 %). Ils sont contractés auprès des autres pays (55,0 %), des pays de l’Uemoa (25,9 %) et de la Zone euro (19,1 %) », révèle le rapport?