Diplomatie : deux ambassadeurs au cabinet du ministre Aurélien Agbénonci

Par Joel TOKPONOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Diplomatie : deux ambassadeurs au cabinet du ministre Aurélien Agbénonci

Le ministre Aurélien Agbénonci en concertation avec ses hôtesLe ministre Aurélien Agbénonci en concertation avec ses hôtes

Inviter le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération à des activités qui se dérouleront en marge de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York aux Etats-Unis d’Amérique. C’est le motif principal de la visite des ambassadeurs d’Allemagne et de la France près le Bénin, hier lundi 20 septembre.
Selon Michael Derus, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne près le Bénin, au sortir de l’audience, les discussions avec Aurélien Agbénonci ont tourné autour du Sommet de l’Alliance sur le multilatéralisme. Cette initiative germano-française oeuvre à restaurer l’engagement mondial en faveur d’une stabilisation de l’ordre international fondé sur des règles, le respect de ses principes et de certains ajustements lorsqu’ils sont nécessaires. « Nous sommes venus solliciter l’appui du ministre des Affaires étrangères et il nous l’a garanti. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois qu’il le fait », a fait savoir le diplomate allemand. Au cours de ces assises, informe-t-il, plusieurs débats seront menés sur les Droits humains, l’égalité des sexes, les impacts du changement climatique, etc.
Pour sa part, Marc Vizy, ambassadeur de la France près le Bénin, reçu au même moment que son collègue allemand, a indiqué que le ministre Aurélien Agbénonci sera aussi invité pour une intervention au cours du Sommet pour l’information et la démocratie qui se tient toujours à New York le 24 septembre prochain.
« Avec le développement des réseaux, la démocratie peut être menacée par une mauvaise circulation de l’information ou la diffusion erronée ou malveillante d’information dans le but de faire mal aux institutions », explique l’ambassadeur. Il évoque ainsi le récurrent problème de l’infodémie et des fake news qui peuvent, si on n’y prend garde, porter atteinte à la démocratie dans les pays. Selon Marc Vizy, 43 pays dont quatre africains sont engagés dans cette initiative.
En tant que pays plus ou moins en avance sur la régulation des nouveaux médias avec notamment une loi sur le numérique et sa démocratie qui s’enracine au fil des années, le Bénin sera certainement présenté comme un exemple lors de ces rencontres. Le ministre Aurélien Agbénonci partagera avec ses homologues des 42 autres pays les actions phares menées par le Bénin pour que les fausses informations ne nuisent à la démocratie.

LIRE AUSSI:  Palais de la Marina : Ce qu’il faut retenir de l’exposition publique diptyque