Disponibilité des lave-mains mais défaut de cache-nez par endroits à Natitingou

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Disponibilité des lave-mains mais défaut de cache-nez par endroits à Natitingou


Les apprenants du Cours d’initiation (Ci) au Cours moyen première année (Cm1) ont effectivement repris les classes, hier lundi 10 août, à Natitingou, conformément aux instructions du gouvernement. La ronde de notre équipe dans quelques écoles publiques et privées a permis de faire ce constat.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le mariage précoce: Des leaders de l’Atacora s’engagent

Selon Bruno Boni de l’Ecole primaire publique (Epp) Yokossi, « A 7 heures, les enfants étaient venus et nous avons commencé le nettoyage ; tous ne disposent pas de cache-nez, nous comptons sensibiliser les parents pour qu’ils puissent les doter de masques ». Pour lui, il y a quelques absents certes, mais comme c’est le début, il estime que ça ira avec le temps. Le conseiller pédagogique, nous informe-t-il, a fait le constat de la reprise et a marqué sa joie.
« C’est une matinée très mouvementée, car nous sommes venus tôt et nous nous sommes lancés dans le nettoyage qui a pris assez de temps ; afin de respecter les consignes données par l’autorité. On se prépare pour faire le point de l’effectif des enfants présents et procéder ensuite à un conseil des maîtres pour faire la synthèse des présences », a déclaré Djamila Agbataou de l’Ecole primaire publique (Epp) Tchirimina B. Elle explique sa présence pour la disponibilité pour l’évaluation diagnostique.
A en croire Zoumatou Miftaou de l’Epp Dassagaté, à 7h 30, les enfants ont fait leur rentrée et la cérémonie des couleurs a eu lieu. Il déplore l’indisponibilité de gel hydroalcoolique mais salue par contre la disponibilité de dispostifs de lavage de mains.
De l’Epp Tchirimina à Yokossi en passant par Dassagaté, les cours ont effectivement repris hier matin.
S’agissant des écoles privées, à Holy Family, une école privée bilingue, la rentrée a été effective, les mesures barrières sont respectées, car les enfants ont arboré leurs cache-nez et les dispositifs de lavage de mains sont disponibles à l’entrée de l’école, a rassuré Onuorah
Tommary, directrice. Avant de rentrer en classe aussi, ils doivent se laver également les mains, rappelle-t-elle. Pour elle, c’est une grande joie de retrouver les apprenants après de longs mois de repos forcé.
Même son de cloche de la part de Pauline Orou Tanko de l’école privée des Assemblées de Dieu qui déclare avoir pris les dispositions idoines pour accueillir les enfants par ces temps de Covid 19.
Quant à Naffa Tchamou du cours privé Fraternité, la reprise est effective, toutes les dispositions sont également prises pour une bonne rentrée.

LIRE AUSSI:  Timide démarrage des activités à Natitingou