Distribution de kits scolaires / Projet Swedd-Bénin : le gouvernement œuvre au maintien de 30 mille filles à l’école

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Distribution de kits scolaires / Projet Swedd-Bénin : le gouvernement œuvre au maintien de 30 mille filles à l’école

ministres-remettants-les-Kits-scolairesministres-remettants-les-Kits-scolaires

30 mille enfants vulnérables du Bénin vont bénéficier de kits scolaires au titre de l’année académique 2021-2022, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (Swedd Bénin). Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, a officiellement lancé la distribution desdits kits, hier jeudi 2 décembre, au Collège d’enseignement général Sainte Rita.

LIRE AUSSI:  Lancement de la rentrée 2020-2021 à l'Uac: Le recteur appelle à maintenir le climat de paix"

Issues de familles extrêmes pauvres et non extrêmes pauvres, 30 mille apprenantes du primaire et du secondaire identifiées sur toute l’étendue du territoire vont bénéficier de kits scolaires pour l’année académique 2021-2022. Selon les niveaux d’étude, ces kits sont composés de livres et manuels au programme, de cahiers et stylos, de vrais dessinateurs, de crayons et taille-crayons, de tissus kaki, …, de sacs à dos dotés de lampes solaires pour permettre aux bénéficiaires d’étudier même en l’absence de l’énergie électrique. Le tout pour une valeur estimée à un milliard trois cents millions.
L’objectif du gouvernement à travers cette action sociale réalisée dans le cadre du projet d’Autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (Swedd Bénin) est d’encourager la scolarisation et de booster le taux de rétention scolaire des filles. A en croire Djaoudath Alidou, coordonnatrice du projet Swedd Bénin, il s’agit d’une activité de grande portée en faveur de l’autonomisation des femmes et filles béninoises. « A vocation hautement sociale, le projet Swedd accompagne la vision du chef de l’État », ajoute-t-elle. Alors que la première expérience a concerné 23 mille filles vulnérables, cette deuxième édition prend en compte 30 mille filles du niveau primaire des classes de Cm1 et Cm2 et du niveau secondaire, de la Sixième en Terminale.
Lors de la cérémonie de lancement officiel de cette campagne de distribution de kits scolaires, Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, a attiré l’attention des bénéficiaires sur le défi qui est le leur : se battre pour réussir dans un contexte où les autorités béninoises œuvrent à renforcer le cadre légal qui protège la gent féminine. Elle a également exprimé la gratitude du gouvernement à tous les partenaires qui accompagnent les efforts de scolarisation des filles et leur maintien à l’école, notamment la Banque mondiale et l’Unfpa.

LIRE AUSSI:  Renforcement de la Police municipale de Cotonou: 114 agents formés à la police de proximité

Un message pour toutes les filles

S’adressant aux bénéficiaires de kits scolaires, Yves Kouaro Chabi, ministre des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle déclare : « Ces kits cachent un message : celui de travailler, de réussir, de déployer des efforts pour être autonomes. Vous avez le devoir de faire honneur au Benin. Vous n’avez de choix que de réussir. Nous allons vous suivre à travers vos chefs d’établissements et vos enseignants… ». Véronique Tognifodé a ensuite exhorté les apprenantes à jouer leur partition en se montrant laborieuses, assidues et chalengeuses afin de réussir. Elle exprimera ensuite l’espoir de compter en leur sein les femmes influentes de demain, battantes et présentes dans les instances de décisions…
Le projet Swedd-Bénin est une initiative du gouvernement béninois mise en œuvre avec l’appui financier de la Banque mondiale et l’appui technique du Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa). Il vise à accroître l’autonomisation des femmes et des adolescentes et leur accès à des services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité, et à améliorer la production et le partage des connaissances au niveau régional. La ministre Véronique Tognifodé précise que le maintien des filles à l’école reste au cœur des actions de ce projet.
Pour Wilfrid Gbaguidi, secrétaire général de la préfecture du Littoral, la distribution de kits scolaires aux filles défavorisées à l’instar de la cantine scolaire, initiée par le gouvernement, est une action sociale de grande portée.