Distribution de prix à Houéyogbé: Le Ccj/Mono et Curiace Hadonou pour l’excellence en milieu scolaire

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Distribution de prix à Houéyogbé: Le Ccj/Mono et Curiace Hadonou pour l’excellence en milieu scolaire


Les trois premiers de Houéyogbé aux divers examens nationaux, ont reçu des prix, ce samedi 12 août à Sè, un arrondissement de la commune. Inscrite dans les festivités de l’édition 2017 de la Journée internationale de la jeunesse, cette initiative de Curiace Hadonou, natif de Houéyogbé, soutenue par ses camarades du Cadre de concertation des jeunes du département (Ccj/Mono) vise à créer l’émulation intellectuelle au sein des apprenants.

LIRE AUSSI:  2e phase du programme « Prever »: Investir pour l’énergie propre aux usages productifs

Un ordinateur portatif, deux vélos tout terrain (Vtt), quelques tablettes, des sacs remplis de fournitures scolaires, ainsi que des enveloppes financières ont constitué les lots offerts, ce samedi à Sè, à neuf apprenants classés en tête des admis de Houéyogbé. Il s’agit des trois premiers au Certificat d’études primaires (Cep), au Brevet d’études du premier cycle (Bepc) et au baccalauréat.
A la tête des bacheliers, il y a Bonfils Mivodjo avec 14,36 de moyenne obtenue en série D, qui a été gratifié d’un ordinateur portatif. Déo Gratias Happy Zinsou est sorti premier, de Houéyogbé, au Bepc avec 16,59 de moyenne et a été récompensé avec un Vtt et un sac rempli de cahiers et des documents didactiques au programme. Ce même lot a constitué le prix offert à Prudine Mouzoun qui s’est hissée à la tête du classement communal au Cep en totalisant 17,75 de moyenne.
Le porte-parole des lauréats, Hubertine Fagnon, deuxième au baccalauréat dans la commune, s’est déclarée heureuse et émue face aux présents mobilisés pour saluer leurs efforts respectifs. Elle s’est engagée avec ses pairs à se montrer plus performants dans l’avenir. Une dynamique à laquelle elle n’a pas manqué d’inviter le reste des apprenants.
Le représentant de la direction départementale des Enseignements maternel et primaire abonde dans le même sens et souligne qu’il n’y a de développement que par des hommes bien formés. « Célébrer l’excellence est une très bonne chose. Ce n’est pas du temps perdu, ni de l’argent jeté par les fenêtres », a-t-il dit. Cette vision est partagée par Curiace Hadonou, initiateur de la cérémonie et Laurent Zomaï, président du Cadre de concertation des jeunes du département (Ccj/Mono). Ils expliquent que la fête de l’excellence a été organisée pour marquer, par ailleurs la Journée internationale de la Jeunesse. Pour Curiace Hadonou, il s’agit d’une approche pour sensibiliser à l’idée que le jeune peut bel et bien constituer un modèle de réussite de par son cursus de formation. « L’excellence paie toujours et constitue la première arme contre le chômage », a-t-il fait savoir en précisant que le parrain de la fête, le ministre Romuald Wadagni, en est une illustration. Sous son leadership, le Ccj/Mono entend poursuivre, à en croire Laurent Zomaï, la fête de l’excellence dans les autres communes du Mono jusqu’à la prochaine rentrée des classes. Ceci en vue d’accompagner, a-t-il dit, la volonté du Gouvernement d’améliorer les performances scolaires?

LIRE AUSSI:  Justice: Le Tribunal de première instance de Malanville, bientôt une réalité