Djougou: Quatre malfrats dans les mailles de la Police

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Djougou: Quatre malfrats dans les mailles de la Police


Les populations de la ville de Djougou ont connu ces quatre dernières semaines des moments bien tumultueux avec la recrudescence de l’insécurité. Des braquages à main armée ont été perpétrés par des individus qui répondront désormais de leurs forfaits devant le tribunal.

Zacharie Djarra, Marcel Adoukonou, Malick Bacharou et Martial Avohou, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont été appréhendés par le Commissariat de la ville de Djougou à la suite d’une grande opération. Tous des repris de justice et spécialisés dans le vol à main armée, ces individus sans foi ni loi dépouillent en effet les citoyens de leurs biens sous la menace de pistolets. Les femmes qui constituent leur cible sont suivies à moto et tenues en respect à l’aide d’armes à feu. A trois souvent sur leur moto, ils suivent leurs victimes jusque dans des endroits isolés pour les déposséder de leurs biens. Suite à diverses plaintes, la Police s’est mobilisée à travers la mise en place d’un dispositif de sécurité et un renforcement de son réseau de renseignement pour finir par réussir son coup de filet. Zacharie Djarra, chef de la bande, arrêté en premier, s’est tôt mis à table pour dénoncer ses compères qui seront par la suite appréhendés avec le concours de la Police de Bohicon. Cinq motos dont deux de marque Bajaj, une Honda Wave, une Dream et une Haojue, des appareils DVD, une tablette ainsi que divers autres objets constituent le butin retrouvé sur eux lors de leur arrestation.
Tous les quatre devraient être présentés dans la journée d’hier au tribunal de première instance de deuxième classe de Djougou pour répondre de leurs actes. Rassurant les populations quant aux efforts faits par la Police pour assurer leur sécurité au quotidien, Jean Jacques Djivo, commissaire de la ville de Djougou, a appelé à leur franche collaboration pour réussir leur mission.
«Nous souhaitons de tous nos vœux que le système carcéral soit revu pour que ces voleurs ne nous reviennent pas, chaque fois plus performants, plus équipés et plus criminels», espère-t-il, fier de ses hommes.

LIRE AUSSI:  Evaluation du Programme spécial de réhabilitation de la ville de Porto-Novo: Task-Force Ouémé-Plateau dénonce une mal gouvernance au MUHA