Document de Programme Pays Pnud 2019-2023: La théorie du changement finalisée

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Document de Programme Pays Pnud 2019-2023: La théorie du changement finalisée


Document de Programme Pays Pnud 2019-2023

Les acteurs et partenaires du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) au Bénin étaient en conclave à Cotonou, ce mercredi 21 février. Ils se sont réunis dans le cadre de l’atelier technique de finalisation de la théorie du changement du Document de Programme Pays du Pnud 2019-2023. Un atelier ouvert par Victorien Edé Yaovi, directeur général du financement du développement en présence du représentant résident adjoint du Pnud près le Bénin, Adama Bocar Soko.

LIRE AUSSI:  17e édition de la compétition internationale « Hanyu qiao »: Faccio Kpogbozan défendra les couleurs du Bénin en Chine

Un atelier technique de finalisation de la théorie de changement du Document de Programme Pays du Pnud 2019-2023, a réuni, ce mercredi 21 février à Cotonou, les acteurs et autres partenaires du développement. « La rencontre revêt une importance particulière à maints égards et intervient dans un contexte national marqué par l’adoption et la mise en œuvre depuis 2016 du Pag 2016-2021», rappelle Adama Bocar Soko, représentant résident adjoint du Pnud près le Bénin. Au même moment, poursuit-il, le gouvernement est en train de finaliser un plan national de développement (Pnd) 2018-2025 et son plan opérationnel PC2D 2018-2021. Ces instruments de planification du gouvernement offrent un large éventail des défis de développement que le Bénin devra relever au cours des dix prochaines années.

Au plan international, , enchaîne le représentant résident adjoint du Pnud au Bénin, il y a principalement l’agenda de développement 2030 et ses objectifs de développement durable (Odd) qui sont entrés en vigueur depuis 2016. « L’exercice auquel nous sommes conviés ce jour sera déterminant pour les orientations futures de l’action du Pnud au Bénin », affirme Adama Bocar Soko. En fait, pour les programmes et projets du Pnud, retient le représentant résident adjoint du Pnud près le Bénin, la théorie du changement explique comment et pourquoi une initiative donnée mènera à un changement en matière de développement. Elle doit, selon lui, être guidée par une analyse solide ainsi qu’une réflexion et une consultation approfondies des causes du changement, qui se base sur les données et enseignements disponibles sur ce qui fonctionne bien et ce qui fonctionne moins, ces données provenant des expériences du Pnud et de ses partenaires. La théorie de changement nous aidera également à identifier des solutions permettant d’agir sur les causes et racines des problèmes qui entravent les progrès, et à aider à la prise de décision concernant la meilleure approche à suivre en prenant en compte les avantages comparatifs du Pnud, l’efficacité, la faisabilité et les risques inhérents à tout processus de changement, développe-t-il.

LIRE AUSSI:  17e édition de la compétition internationale « Hanyu qiao »: Faccio Kpogbozan défendra les couleurs du Bénin en Chine

Changement

« Le Pnud se positionne sur les effets 1 et 3 de l’Undaf relatifs à la croissance inclusive forte et durable et à la gouvernance en lien avec ses avantages comparatifs », selon Victorien Edé Yaovi, directeur général du financement du développement du ministère en charge du Plan et du Développement. A cet effet, un draft zéro du document de coopération a été élaboré et est assorti de sa théorie du changement qui prend en compte les offres de services et les enseignements tirés de la mise en œuvre du programme finissant.
L’atelier technique permettra d’analyser et de valider avec les différentes parties prenantes, la théorie du changement et le draft du Cpd 2016-2023. C’est l’occasion plus que jamais de recueillir les commentaires sur ces différents documents, estime-t-il. Le contexte national dans lequel s’élabore le nouveau Cpd est marqué par la finalisation en cours du plan national de développement et du Pc2D. Le programme d’action du gouvernement, à travers son premier pilier, à savoir consolider la démocratie, l’Etat de droit et la bonne gouvernance, a mis l’accent sur les idées fortes ci-après : accès à la justice, les droits humains et la lutte contre la corruption, accélération des réformes, modernisation de l’administration, décentralisation et participation citoyenne et la consolidation de la cohésion sociale, de la paix et de la sécurité. Ces idées sont bien en phase avec le leitmotiv « tous unis dans l’action… », retient le directeur général.
Le ministère du Plan et du Développement dans sa mission, se résout tous les jours à traduire ses priorités en stratégies de développement?