Douloureuse explication entre militaires à la base aérienne de Cotonou hier :Le sergent Roméo Glessou élimine le lieutenant Michel Houéssou avant de s’abattre

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Douloureuse explication entre militaires à la base aérienne de Cotonou hier :Le sergent Roméo Glessou élimine le lieutenant Michel Houéssou avant de s’abattre


Les explications de l’état-major général des Forces armées béninoises pourtant annoncées à plusieurs reprises dans la soirée d’hier ont été attendues en vain, jusqu’à une heure tardive. Pourtant, elles auraient permis d’en savoir un peu plus sur ce qu’on pourrait qualifier de « l’incident de la base aérienne de Cotonou ». C’est donc en l’absence de cette version officielle que nous nous sommes contentés des informations glanées çà et là et des recoupements issus de celles fournies par certaines sources contactées tout au long de la soirée d’hier, dès l’annonce de la nouvelle.
Il est donc à retenir que les deux hommes en arme que pleurent les forces armées ont respectivement nom Roméo Glessou (sergent) et Michel Houéssou (lieutenant et technicien de l’aviation).

Et c’est le premier qui aurait arraché la vie au second, son supérieur, avant d’attenter par la suite à la sienne.
Nos sources indiquent que le sergent Roméo Glessou en avait après son chef qui lui aurait infligé dernièrement, une série de « punitions » qu’il jugerait trop sévères. La dernière en date, c’est une demande d’explication à lui adressée pour raison d’absence. Demande à laquelle le soldat aurait répondu. Mais son supérieur aurait trouvé ses explications peu convaincantes et lui a donc infligé une garde prolongée. Ce qui n’a pas été du goût du sergent. Mais on ne comprendra jamais ce qui lui est passé par la tête hier, lundi 16 février.

LIRE AUSSI:  Intercommunalité pour le développement: Les plans d’action 2021 de l’Apida et Adecob en évaluation

Alors qu’il était en faction à la base aérienne de Cotonou située sur le périmètre aéroportuaire, il a pris la résolution de rejoindre son supérieur dans son bureau pour lui demander, semble-t-il, pourquoi ce dernier se comporterait en bourreau vis-à-vis de lui.
La suite de cette explication entre le soldat et l’officier n’a rien d’agréable. La tension serait vite montée et dans un élan de fureur sans doute, le sergent Roméo Glessou aurait dégainé et tiré sur le lieutenant Michel Houéssou.

Face au drame qu’il venait de commettre, l’intéressé attente ensuite à sa propre vie, disent nos sources. Conduit dans un premier temps en réanimation à l’Hôpital d’instruction des armées, on apprend aux dernières nouvelles que le sergent lui aussi serait passé de vie à trépas. Informée de la situation, plusieurs autorités du haut commandement militaire et le ministre en charge de la Sécurité publique ont effectué le déplacement sur les lieux pour s’enquérir de la situation et une enquête aurait été ouverte à cet effet.