Dr Romaric M. Massi au sujet de l’anémie : « Le fer n’est pas un bonbon à croquer à volonté »

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Dr Romaric M. Massi au sujet de l’anémie : « Le fer n’est pas un bonbon à croquer à volonté »

Anémie«Le fer n'est pas un bonbon à roquer à volonté», Dr Romaric Massi

L’anémie est un problème de santé publique mondial avec des conséquences négatives majeures aussi bien sur la santé humaine que sur le développement économique et social. Dr Romaric M. Massi, hématologue clinicien en expose les causes et donne quelques conseils.

LIRE AUSSI:  Dr Félix Sonon, médecin de santé publique, nutritionniste: « Le choix des aliments d’un enfant à partir de 6 mois est obligatoire »

Qu’est-ce que l’anémie ?

Communément appelée «manque de sang », l’anémie est en réalité la dimunition de la quantité d’hémoglobine à l’intérieur des globules rouges. L’hémoglobine est une grosse protéine qui a pour rôle de transporter l’oxygène et d’en assurer la distribution dans tout l’organisme.

Comment se manifeste la maladie ?

En réalité, le terme « anémie» ne peut être réduit en « une maladie». Il s’agit en fait d’une anomalie biologique qui peut révéler des centaines de maladies. L’anémie se manifeste en général par une fatigue de plus en plus intense. Le maître symptôme de l’anémie est la « pâleur ». Les conjonctives au niveau de la face interne des paupières inférieures deviennent blanches. Les lèvres, la paume des mains, la plante du pied aussi deviennent blanches. Si des dispositions ne sont pas prises rapidement, l’anémie s’aggrave et le sujet aura : le vertige, l’essoufflement, des palpitations, des difficultés respiratoires avec une respiration très rapide et superficielle. Un coma peut même s’installer si des soins d’urgences ne sont pas prodigués. Enfin, il faut ajouter que le diagnostic doit être forcément confirmé par un examen biologique qu’on appelle: Numération formule sanguine (Nfs).

LIRE AUSSI:  Dr Félix Sonon, médecin de santé publique, nutritionniste: « Le choix des aliments d’un enfant à partir de 6 mois est obligatoire »

Parlez-nous des causes

Le terme anémie n’est pas synonyme de « carence en fer ». Les causes d’anémie sont très nombreuses et se dénombrent par plusieurs centaines. La carence en fer n’est qu’une cause parmi tant d’autres. C’est pour cela qu’une fois que l’anémie a été constatée sur la Nfs, il faut une démarche patiente, méthodique et rigoureuse afin de retrouver les causes qui en sont responsables. A titre d’exemples, comme causes d’anémie on peut citer : la drépanocytose, la thalassémie, le déficit en G6PD, la carence en fer, la carence en acide folique et ou en vitamine B12, le paludisme, les parasitoses intestinales etc. La liste est très longue.

Comment se traite une anémie ?

Il faut absolument rappeler que le traitement d’une anémie est forcément celui de sa cause. C’est pour cela que lorsqu’on diagnostique une anémie il faut s’acharner jusqu’à trouver les causes ; au besoin même se faire aider par un spécialiste de la question. Dans les cas extrêmes où l’anémie est mal tolérée, on fait recourt à la transfusion de culot de globules rouges pour passer la situation de danger de mort imminente. Mais il ne faut jamais perdre de vue qu’il faut se concentrer, chercher les causes de l’anémie et les traiter. Le fer n’est pas un bonbon à croquer à volonté. L’excès de fer dans l’organisme est responsable de complications redoutables. On peut soupçonner une carence en fer, encore qu’il faille la prouver par des examens biologiques avant de mettre en route le traitement qui obéit à des règles qu’il faut absolument respecter.

LIRE AUSSI:  Audition:Une personne sur 4 devrait avoir des problèmes d’ici 2050

Quelques conseils à l’endroit du public

La problématique des anémies est très délicate. Lorsqu’on ne maitrise pas les causes, il vaut mieux se référer à un spécialiste. La prévention de l’anémie est basée sur la prévention des causes de l’anémie. Avoir une alimentation saine et équilibrée est fortement conseillé. Lutter farouchement contre le paludisme est plus que nécessaire. Il en est de même pour le déparasitage qui doit être systématique tous les trois mois.