Drame à Banikoara : Deux jeunes meurent pour une fille

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Drame à Banikoara : Deux jeunes meurent pour une fille

Drame à Banikoara Deux jeunes meurent pour une filleDrame à Banikoara Deux jeunes meurent pour une fille

Une affaire de jalousie entre deux jeunes a tourné au drame, le week-end dernier dans l’arrondissement central de Banikora, dans le département de l’Alibori. A l’arrivée, tous deux ont perdu la vie, abandonnant la jeune fille objet de leurs désir et convoitise.

Des disputes devenues quasi quotidiennes entre deux jeunes qui courtisent une même fille dans l’arrondissement central de Banikoara, dans l’Alibori, celle du samedi 23 octobre dernier leur a été fatale. Cette fois-ci, leur rivalité ne leur a laissé aucune chance.
En effet, invités tous les deux à une réception organisée dans une buvette, samedi 23 octobre dernier, l’un d’eux a eu la faveur de se faire accompagner par la fille qu’ils convoitent tous. Il s’est mis, selon certains témoins présents, à provoquer son rival. Ce dernier a réussi, dans un premier temps, à se maîtriser, et a quitté les lieux. Mais l’autre a fini par le retrouver dans une autre buvette. Poignardé au cours de la bagarre qui éclata entre eux, il rendit l’âme sur-le- champ.
Après l’avoir inhumé hier, dimanche 24 octobre, ses proches ont décidé de le venger en réglant les comptes à son rival. Ils s’en sont pris aux membres de sa famille. Ces derniers ont eu la vie sauve, grâce à l’intervention des éléments de la Police républicaine.
Déterminés à en découdre avec celui qui a poignardé leur fils, ils finiront par le déloger de sa cachette, avant de le rouer de coups de bâtons et de pierres. C’est dans un état critique qu’il a été conduit à l’hôpital de zone de Banikoara, par la police. Malheureusement, décidés à terminer ce qu’ils ont commencé, les parents de son rival poignardé vont envahir l’hôpital. Cette fois-ci, ils en ont fini définitivement avec lui, non sans avoir fait subir d’importants dégâts matériels à l’hôpital.