Droits de l’homme : Talon reçoit le premier rapport de la Cbdh

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Droits de l’homme : Talon reçoit le premier rapport de la Cbdh


Le président de la République, Patrice Talon, a reçu, ce mardi 6 octobre, au palais de la Marina, le tout premier rapport de la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh). Occasion pour le chef de l’Etat de réitérer le soutien du gouvernement à la Commission.

LIRE AUSSI:  Le chef de l’Etat au sujet de sa nouvelle vision: « … Le Bénin fera parler de lui dans le domaine du sport »

Dans son intervention, le président de la Cbdh, Isidore Clément Capo-Chichi, a relevé les points saillants dudit rapport, lesquels points concernent les violations des droits de l’homme constatées, les avancées notées dans le pays toujours en matière de droits de l’homme et les recommandations formulées.

En termes de perspectives, le premier responsable de la Cbdh annonce que lui et ses pairs œuvrent pour le renouvellement de l’accréditation de l’institution auprès des Nations Unies afin que ” les sacrifices consentis au quotidien par le gouvernement en matière des droits humains soient reconnus et appréciés à leur juste valeur ” et que le Bénin soit également présent ” là où se prennent les décisions qui le concernent… “.

Prenant la parole, le chef de l’Etat a dit tout son enthousiasme et sa joie de recevoir ce rapport qui est ” aussi le premier test de crédibilité de la Cbdh, dans sa capacité à observer et reporter sans la moindre influence, la pratique des droits humains ” au Bénin.

En outre, Patrice Talon rappelle, entre autres, le rôle actuel du gouvernement qui est ” d’assurer dans l’égalité, le respect de la loi et de l’autorité de l’Etat “. ” C’est dire que l’Etat ne saurait se complaire dans le laxisme mais bien au contraire, il doit réprimer à bon escient ceux qui mettent à mal l’Etat de droit et les principes démocratiques, qu’ils soient en civil ou en uniforme. A cet effet, mon engagement reste constant. Il n’y a donc aucune volonté du gouvernement de violer, de contrarier, d’entraver les droits de l’homme ni de protéger ceux qui les violent “, a martelé le président de la République.

De même, il souligne que si la commission, consciente de la nécessité de maintenir le Bénin dans le concert des nations démocratiques, s’attèle à jouer son rôle de veille citoyenne et d’éveilleuse des consciences, elle peut être assurée du soutien et de l’accompagnement nécessaire, constants et sans cesse renforcés du gouvernement. Patrice Talon rassure également les membres de la Cbdh que le gouvernement se penchera sur les recommandations pertinentes du rapport et mettra en œuvre les actions idoines afin de ne pas rendre vains les efforts qu’ils ont consentis.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Limitation des hauteurs des bâtiments en zone résidentielle