Echanges commerciaux entre la Russie et le Bénin: Un forum à Moscou pour mieux connecter les deux pays

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Echanges commerciaux entre la Russie et le Bénin: Un forum à Moscou pour mieux connecter les deux pays


Le Centre pour le développement des affaires et la coopération avec la Russie (Cdacr) et ses partenaires dont Encadrement Design, organisent du 27 au 29 novembre prochain, à Moscou, un forum commercial, culturel et artistique au profit des hommes d’affaires béninois et russes. L’objectif est, entre autres, de mettre en relation les entrepreneurs et investisseurs des deux pays. La nouvelle a été annoncée à la presse, ce mardi 5 novembre, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Loi de finances gestion 2018: Les facilités du Trésor public en faveur des Pme/Pmi

Contrairement à certains pays africains, le Bénin entretient moins de relations d’affaires avec la Russie qui est un pays incontournable en matière de business et dans la géopolitique internationale. C’est pour corriger le tir, booster les échanges économiques entre les deux pays, que se tiendra à Moscou, les 27, 28 et 29 novembre prochains, le forum dénommé « Perspectives et opportunités de coopération entre la Russie et le Bénin ».
Ces assises inédites auxquelles sont conviés les hommes d’affaires et entrepreneurs, les artisans et les commerçants béninois seront, pour eux, l’occasion de présenter le potentiel commercial, culturel et artistique du Bénin aux investisseurs russes. De plus, elles permettront de créer un cadre propice et idéal pour les échanges commerciaux entre Béninois et Russes, et surtout de mettre en relation les entrepreneurs béninois et les investisseurs russes, expliquent les organisateurs de ce forum qui étaient face aux professionnels des médias, hier mardi. Au menu de cette rencontre, une séance de vernissage de l’exposition « Bénin Lumière » en présence de deux artistes béninois (un peintre et un sculpteur) de renommée mondiale, des rencontres B to B, un concert et une exposition qui, elle, durera jusqu’au 3 janvier 2020.
En gros, il s’agit d’« une mission commerciale à Moscou », a laissé entendre Serge Phocas Odunlami, président du Cdacr, qui, au passage, regrette que le Bénin soit au rang des pays qui n’entretiennent pratiquement aucune relation commerciale avec la Russie alors même que ce pays dispose de sa propre technologie que convoitent certains pays développés. Il invite alors les entrepreneurs béninois à saisir l’opportunité qu’offre ce forum pour aller découvrir la technologie russe, une des meilleures dans le monde, afin de l’importer et d’en profiter longuement. « La Russie fabrique également des matériaux de construction » à l’instar de ce que les opérateurs économiques béninois importent de certains pays développés, rappelle-t-il.
En sa qualité de citoyen béninois épris de développement, Georges Bada et les sœurs Awounou qui coordonnent le volet culturel dudit forum, ont largement démontré l’intérêt que cette rencontre revêt pour le Bénin. «Aucun pays ne se développe sans sa culture… Nous irons révéler le potentiel économique, culturel et artistique du Bénin en
Russie…», assurent ces dernières en rappelant, au passage, que la culture et les arts sont également pourvoyeurs de devises. Et pour le maire d’Abomey-Calavi, la Russie regorge d’énormes potentialités dont le Bénin peut profiter. Georges Bada dévoilera à cet effet des statistiques qui, à son avis, montrent la puissance de ce pays en matière de développement économique dans le monde. De sa position de maire, il pense que la commune d’Abomey-Calavi a beaucoup à gagner en attirant des investisseurs sur son territoire. « Une ville ne doit pas tout attendre de l’Etat ! », s’exclame-t-il.
Autant qu’ils sont, les conférenciers espèrent que les entrepreneurs et autres investisseurs béninois seront nombreux à prendre part à ces assises.

LIRE AUSSI:  Fourniture d’énergie électrique: La centrale 127 MW de Maria-Gléta 2 inaugurée demain