Echos de l’incident à la HAAC: Le gouvernement demande aux conseillers de garer les anciens véhicules

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Echos de l’incident à la HAAC: Le gouvernement demande aux conseillers de garer les anciens véhicules


L’incident à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), notamment le boycott par les conseillers de la session extraordinaire du mardi 1er septembre dernier, est parvenu à l’oreille des autorités gouvernementales. Pour preuve, le gouvernement vient de demander aux conseillers de déposer au siège de l’institution les anciens véhicules.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la corruption: Ces actions qui confortent

Si les démarches entreprises par les travailleurs de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) pour l’amélioration de leurs conditions de travail, sont restées pendant longtemps lettre morte, le boycott de la session extraordinaire prévue pour le mardi 1er septembre dernier vient de sonner l’heure de la satisfaction de leurs revendications. C’est ce qu’on peut déduire de la réaction du gouvernement qui leur a demandé déjà de déposer, au siège de l’institution à Cotonou, les véhicules déjà amortis. Avec cette prompte réaction, les conseillers peuvent déjà pousser un ouf de soulagement.

En effet, dans le répertoire des difficultés livrées à la presse par le président de la HAAC, Adam Boni Tessi, mardi dernier figurent des problèmes relatifs au matériel roulant. «La HAAC n’a pas de véhicules ; les chargés de mission sont sans véhicules ; le secrétaire général roule son propre véhicule, alors que nous sommes une institution constitutionnelle», avait déploré le président de l’institution.
En leur demandant donc de déposer les anciens véhicules, le gouvernement aurait certainement envisagé ainsi de commencer la satisfaction de leurs revendications.
Faut-il le rappeler, le problème de véhicule n’est pas le seul sur la liste des doléances de la HAAC. Le budget insuffisant, les frais de mission à l’étranger modiques, les besoins en ingénieurs, la demande d’attribution de garde-corps sont d’autres revendications dont la prompte satisfaction est vivement souhaitée par les conseillers de la HAAC qui ont la lourde responsabilité réguler les médias pour sauvegarder la paix.

LIRE AUSSI:  17e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie: Patrice Talon attendu à Erevan ce jour