Eclairage public à Parakou: Une ville lumière pour moins d’énergie consommée

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Eclairage public à Parakou: Une ville lumière pour moins d’énergie consommée

Le ministre et le préfet au cours de leur tour de ville

Visiter les rues et artères principales de Parakou, la nuit, reste une véritable attraction. C’est ce que le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, et les membres de sa délégation se sont permis, vendredi 14 mai dernier, en faisant le tour de la ville. C’est pour apprécier l’état de fonctionnement des lampadaires du réseau d’éclairage public réhabilité du Pase soutenu par la Banque mondiale.

LIRE AUSSI:  Résultats du Tony Elumelu Foundation Program 2019: Les entrepreneurs béninois à l’honneur

A la tombée de la nuit, c’est une autre facette de son visage que la ville de Parakou présente à ses visiteurs. Naguère dans l’obscurité totale, aujourd’hui, la plupart de ses artères et rues sont bien illuminées. Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, a pu le constater, vendredi 14 mai dernier, en s’accordant un tour de la ville aux environs de 20 heures.
Confiant ses impressions, le ministre a indiqué qu’il n’y a pas photo. « Par rapport à il y a quelques années, l’image est impressionnante et extraordinaire avec cette lumière », a-t-il insisté. Ce qui le réjouit, c’est le remplacement des ampoules traditionnelles énergivores par des lampes économiques. « On a divisé par 4 au moins la quantité d’énergie consommée. Nous sommes vraiment dans l’ère de l’efficacité énergétique à travers sa meilleure maîtrise», a fait observer le ministre. Le deuxième point, selon lui, c’est que nous avons une luminosité plus importante pour moins d’énergie consommée.
« C’est doublement et triplement bénéfique », a ajouté Dona Jean-Claude Houssou.
Le projet qui a permis à Parakou de devenir une ville lumière a été initié pour pallier les difficultés qu’éprouvent les mairies et municipalités pour faire face à la facturation relative à l’éclairage public. De l’autre côté, il y a également la Sbee qui ne cessait de se plaindre, par rapport aux pertes qu’elle subissait sur ses installations.
Selon le constat effectué sur le terrain, ces lampadaires ne sont pas comme les autres. Ils sont adaptés de façon que leur flux lumineux impacte au maximum la surface à éclairer. Deuxièmement, ces lampes n’ont pas besoin de maintenance. Elles sont à allumage direct. A Parakou, ce sont 1 000 de ces lampes qui ont été installées sur les 8 000 prévues pour tout le Bénin.
« Il y a quelques années, l’éclairage public laissait à désirer dans la ville de Parakou qui est le chef-lieu du Borgou et la capitale de la région septentrionale du Bénin», a rappelé le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé.
« Avec les investissements que le gouvernement est en train de faire, nous constatons que l’éclairage public a connu une amélioration. Avec encore un peu plus d’investissements, Parakou n’aura plus rien à envier à la capitale économique et sera en passe de devenir la ville lumière du Bénin », a-t-il laissé entendre. L’occasion lui a permis de témoigner au chef de l’Etat, Patrice Talon, toute la reconnaissance des populations de Parakou.
« Nous espérons que les autres communes du département ne seront pas oubliées et vont également connaître la même métamorphose», a souhaité le préfet.
Les populations de Parakou en profitent allègrement. En témoigne l’animation que la ville connait désormais les nuits. Cela participe également de l’amélioration du cadre de vie. Le plus important est de prendre soin de ces installations. C’est l’affaire de tous et non des seules autorités de la ville.

LIRE AUSSI:  Sport hippique à Parakou: Un hippodrome pour la valorisation de l’image identitaire de la ville