Eclairage public au Bénin : la stratégie de gestion durable validée

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Eclairage public au Bénin : la stratégie de gestion durable validée

Eclairage public au Bénin : La stratégie de gestion durable validée

Dona Jean-Claude Houssou a lancé, ce jeudi 25 novembre à Cotonou, les travaux de validation de la stratégie d’organisation, de financement et de gestion durable de l’éclairage public au Bénin. Ce document permettra de trouver des solutions aux difficultés qui minent le fonctionnement de l’éclairage public.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale/ Affaire PPEAII : La demande de levée de l’immunité de Barthélémy Kassa rejetée

Le renouveau de l’éclairage public au Bénin est enclenché à travers la mise en place d’une stratégie de gestion durable. Ce document élaboré avec l’appui des partenaires financiers et techniques a été validé par les divers acteurs.
Faisant l’état des lieux en matière d’éclairage public, Arnaud Zannou, coordonnateur de l’Unité chargée des politiques de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (Ucpder), a noté que bon nombre de lampadaires ne sont plus fonctionnels sur les axes routiers et dans les zones rurales. Ainsi, ils n’assurent plus le service public auquel ils sont dédiés. A la base de cette situation, il a identifié le non-transfert des infrastructures de l’éclairage public solaire aux mairies, le défaut de définition de dispositions claires et contractualisées pour la maintenance et l’entretien des installations, l’absence de mécanisme de gestion des lampadaires et de statistiques nationales, techniques et financières complètes et fiables sur l’éclairage public. A ceux-ci, il a ajouté le vandalisme généralisé sur les installations solaires, l’instabilité de tension sur le réseau conventionnel de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), l’absence d’un mécanisme de facturation clair et approuvé entre les communes et la Sbee, etc.

LIRE AUSSI:  Débat en commission budgétaire au Parlement : la Cour suprême sollicite 845 millions F Cfa de plus

 

Définir un nouveau cadre

Face à ce tableau sombre, la mise en place d’une stratégie pour l’éclairage public s’est s’imposée. A en croire Arnaud Zannou, ce document doit permettre de définir « un nouveau cadre supra d’organisation, de financement et de gestion de l’éclairage public au Bénin». Ce document prend en compte toutes les dernières orientations et options prises par le gouvernement dans ce domaine, a-t-il assuré.
Pour Jean Francis Tchèkpo, directeur général de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme), ce document doit être perçu comme un véritable gouvernail. Dans ce sens, il doit amener les acteurs impliqués dans l’éclairage public à « construire les bases sur lesquelles reposera désormais la gestion de l’éclairage public au regard de la spécificité » du Bénin. Pour ce faire, a-t-il souligné, les options techniques à faire doivent tenir compte autant des normes minimales de performance énergétique que du cadre réglementaire sur l’électrification hors réseau dont sa structure assure la mise en œuvre.
La question de l’éclairage public est une préoccupation majeure, a rappelé Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie. Précisant l’objectif du présent atelier de validation, il a signalé qu’il vise à examiner le rapport du consultant, à en analyser le fond et la forme afin de dégager les insuffisances éventuelles. Il s’agit aussi, a-t-il poursuivi, de consolider ce rapport en apportant les contributions substantielles. Tout cela, pour que le document soit un outil véritablement efficace permettant d’atteindre les performances attendues dans le domaine de l’éclairage public.

LIRE AUSSI:  Diplomatie: Plusieurs destinations ouvertes aux Béninois dans le monde sans visa

 

Par Alain ALLABI