Ecole primaire publique de Ouocomey: La Fondation Mtn offre un module de classes

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ecole primaire publique de Ouocomey: La Fondation Mtn offre un module de classes


L’école primaire publique de Ouocomey dans l’arrondissement de Possotomè change de visage. Grâce à la Fondation Mtn, elle bénéficie d’un nouveau module de trois classes avec bureau et magasin entièrement équipés. La réception de l’ouvrage a eu lieu, mardi 1er octobre en présence du directeur général de Mtn Bénin.

LIRE AUSSI:  Association de malfaiteurs et tentative de meurtre (20e dossier): Cinq mois encore de prison pour Fèmi Oloufadé et Chinedu Obosié condamnés à 15 ans

L’école primaire publique de Ouocomey dans l’arrondissement de Possotomè, commune de Bopa, tourn la page des salles de classe en terre battue ou en feuilles de tôle avec des apprenants assis sur des briques. Grâce à la générosité de la Fondation Mtn, cette école créée en 2009, peut accueillir dignement ses apprenants et leur offrir le confort d’un cadre d’étude moderne. Cette fondation a fait construire en partenariat avec l’Association de développement économique, social, culturel de Possotomè (Adescap) un module de trois classes avec bureau et magasin entièrement équipés.
« Ce module de trois classes nous permettra de travailler dans de bonnes conditions. C’est une joie immense », estiment les responsables de l’école. Dans les rangs des écoliers, passés les cris de joie, les pas de danse, le ton est aussi à la satisfaction. Faresse Houndessiadan, élève au cours moyen deuxième année se fera leur porte-voix, pour dire à la Fondation, combien immense est leur joie. « Trois classes sur six nous créent des difficultés et ne nous permettaient pas de travailler dans de bonnes conditions », rappelle-t-elle. «Ce geste de la Fondation Mtn vient soulager la peine de nos parents obligés à chaque rentrée des classes de renouveler les feuilles de tôle et les toits », poursuit Faresse Houndessiadan. Tout en remerciant la fondation pour cette œuvre sociale de grande portée, la petite écolière souhaite pour ses camarades et elle, en plus des classes modernes, la construction de toilettes au sein de l’établissement. Autres doléances portées par Faresse Houndessiadan en direction des donateurs, des classes numériques et l’énergie solaire. « Nous avons toujours la main tendue en direction du réseau leader », conclura-t-elle.
En attendant que la Fondation Mtn ne réagisse à cette main tendue, sa promptitude et la célérité dont elle a fait montre pour l’érection de ce module de classes laissent sans voix le président de l’Association de développement économique, social, culturel de Possotomè (Adescap) Gilbert Hounkpatin. C’est bien cette association qui a sollicité la fondation afin qu’elle leur vienne en aide, seulement le 31 janvier 2018. «La belle œuvre, solide et confortable » qui en résulte lui fait décerner aux donateurs, « la mention très honorable » pour ce geste de cœur. L’engagement de cette fondation aux côtés des couches défavorisées est à saluer, insiste-t-il.

Un nouveau soleil se lève sur Ouocomey

Frédéric Dandevehoun, maire de la commune de Bopa, reprend à son compte, la citation de Victor Hugo « Ouvrez les écoles, fermez les prisons », pour indiquer que lorsqu’une école s’ouvre, il faut la construire et l’équiper. Et cette mission que s’est assignée volontiers la Fondation Mtn est davantage appréciée par cet élu, enseignant de formation, qui y voit un geste d’érection d’une commune de Bopa meilleure avec des citoyens bien formés et outillés. Il souhaite donc que l’œuvre ne se limite pas à Ouocomey. D’autres localités de la commune attendent le même geste, plaide le maire.
Le préfet du département du Mono, Komlan Senan Zinsou, tend également la perche à la Fondation pour l’aider à hisser davantage la scolarisation dans son giron de commandement. Pour lui, il y a aujourd’hui des raisons d’investir dans l’école dans le Mono. La première au Baccalauréat 2019 émane du département et au cours des dix dernières années, le même département a fourni cinq premiers à ce même examen. Ces résultats méritent d’être accompagnés et récompensés et pour y arriver, dans la perspective de stimuler de nouvelles vocations, le préfet a souhaité avoir la Fondation Mtn comme premier allié.

La Fondation Mtn pour l’épanouissement des enfants

« Par ce geste, nous concrétisons notre volonté d’œuvrer à l’épanouissement et au développement de nos enfants. Ils sont le renouveau, la pérennité et la continuité. Leur réussite est un enjeu majeur », introduit la présidente de la Fondation Mtn, Viviane Sissuh. « Notre objectif est d’aider les ménages faibles à scolariser leurs enfants, de participer à maintenir les enfants à l’école et donc d’agir positivement sur le taux de scolarisation en milieu rural », indique-t-elle ensuite. Cet engagement de la Fondation s’est traduit par la remise de kits aux apprenants sur l’ensemble du territoire national, rappelle-t-elle aussi.  « Avec l’inauguration de ce module de classes, une nouvelle porte s’ouvre sur l’avenir des centaines d’élèves qui bénéficieront de cette belle infrastructure entièrement équipée en tables-bancs avec un bureau pour le directeur le tout d’un coût global de 25 millions », révèle ensuite la présidente de la Fondation. Lieu d’apprentissage, l’école est aussi et surtout un lieu de vie dans lequel les enfants doivent se sentir épanouis, plaide-t-elle. Ces nouveaux locaux leur apporteront un cadre d’évaluation qu’ils sauront respecter, estime-t-elle. Le chantier n’aura duré que trois mois et traduit, à en croire le directeur général de Mtn Bénin, Stephen Blewett la volonté du réseau leader, Mtn Bénin, de faire rayonner le Bénin et de semer un peu partout la joie dans les cœurs.  

LIRE AUSSI:  Exercice en clientèle privée de la profession médicale: Les hospitaliers sommés de choisir entre leurs cabinets et les hôpitaux publics