Economie : Standard & Poor’s maintient la note B+ du Bénin

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Economie : Standard & Poor’s maintient la note B+ du Bénin


Selon l’Agence, cette annotation a été possible grâce aux efforts déployés par le gouvernement béninois pour limiter les dégâts du Covid-19 sur l’économie nationale de même que la décision de l’Exécutif de ne pas participer à l’initiative de suspension du service de la dette mise en place par le G20, une action qui rassure les investisseurs du Bénin.

Cette annotation ” confirme la résilience des fondamentaux économiques du pays, déjà reconnue par l’agence en juin 2020. Le maintien de la notation du Bénin atteste par ailleurs de la bonne gestion de la crise de la Covid-19 par les autorités, alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur note dégradée depuis le début de la pandémie. Le Bénin se maintient ainsi parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit, gratifiant ainsi les réformes économiques entreprises par le gouvernement depuis 2016 “, lit-on à travers un communiqué rendu public peu après l’annonce de Standard & Poor’s.

” Confirmant les perspectives positives du pays, avec une croissance réelle du Pib estimée à 6,3 % en moyenne sur la période 2021-2023, l’agence reconnaît que les mesures mises en œuvre par le gouvernement, avec le soutien des partenaires multilatéraux et bilatéraux, ont permis de limiter les répercussions sanitaires et économiques de la pandémie. Standard & Poor’s salue également le dynamisme économique porté par les réformes entreprises par le gouvernement et par les investissements réalisés dans le contexte du Programme d’action du gouvernement “, poursuit le même communiqué.

S’agissant de la dette publique en 2020, l’Agence anticipe sur son augmentation relativement contenue à hauteur de 43 % du Pib. Après avoir salué l’amélioration de la trajectoire budgétaire du pays durant ces dernières années, Standard & Poor’s prévoit, d’après le communiqué, une reprise de la consolidation budgétaire dès 2021 et une réduction du niveau d’endettement public dès 2022, tirée par le rebond de la croissance économique et un déficit public contenu.

LIRE AUSSI:  Bonne gouvernance: Talon et la vertu de la ponctualité