Edition 2016 de la Gaani : Le bal de la célébration ouvert à Nikki

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Edition 2016 de la Gaani : Le bal de la célébration ouvert à Nikki


Les peuples baatonu et boo célèbrent, depuis hier mardi 13 décembre, l’édition 2016 de leur fête culturelle et identitaire, la Gaani. C’est le royaume de Nikki qui, comme à l’accoutumée, a ouvert le bal. Le premier acte marquant ces festivités est le parcours rituel effectué par le Sinamboko, l’empereur Sabi Nayina III en compagnie de son premier ministre et des cavaliers de son royaume.

LIRE AUSSI:  Prédictions du Tofâ 2020: Les sacrifices ont lieu demain à Cotonou

Comme il est de tradition chaque année, les princes, princesses et autres dignitaires de l’aire culturelle baatonu et boo se retrouvent, depuis hier mardi 13 décembre à Nikki, à l’occasion de la fête de la Gaani. Ils sont venus du Bénin, du Nigeria et d’autres pays. Elevé au titre de roi honoraire sous le nom de « Sounon Boukoundoari », il y a un an, l’ancien président de la République, Boni Yayi, a honoré de sa présence l’évènement. Au niveau du gouvernement, il y avait le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Sacca Lafia.

En dépit de la ferveur constatée à Nikki, l’appui de l’Etat, contrairement aux années précédentes, n’a pas été manifeste dans le cadre de l’organisation de l’évènement. D’où la sobriété, faute de moyens, qui a caractérisé les festivités. Avec le soutien de quelques particuliers, les filles et fils de la localité ont dû s’approprier l’évènement, afin de mobiliser les ressources qui lui étaient nécessaires.
Le moment le plus attendu de la célébration, hier mardi 13 décembre, a donc été le parcours rituel fait par le chef suprême des baatonu, l’empereur Sabi Nayina III, roi de Nikki. Intronisé le 2 août 2014, il sacrifiait pour la deuxième fois à cette cérémonie, en parcourant les 9 sites retenus. Sur son cheval royal paré, le souverain richement habillé s’est arrêté chez l’Imam. Il a aussi visité les tombes et sites sacrés. Au niveau de chaque site, il a imploré les mânes des ancêtres, puis prié pour la paix et la prospérité au sein de la communauté baatonu et boo.
Les minutes s’égrenant, la grande foule massée sur les lieux d’où l’empereur et son cortège sont partis, commencera par guetter son retour. Par moment, la clameur ne cesse de monter. C’est triomphalement que l’empereur a regagné la place où, que ce soit à l’aller, comme au retour du parcours, il s’est arrêté devant les tambours sacrés. Avant d’aller s’installer dans sa case ronde, les honneurs lui ont été rendus aux sons des trompettes et aux rythmes des tambours. Il peut enfin saluer les invités et recevoir les civilités, les cadeaux et l’allégeance des dignitaires et princes de l’aire culturelle baatonu et boo.
Pour la suite, les populations pouvaient alors s’adonner à des réjouissances au niveau des places publiques ou se rendre à la foire pour visiter les stands ouverts. Les festivités de l’édition 2016 de la Gaani se poursuivront ce jour avec la ‘’Kayessi’’.

LIRE AUSSI:  Journée nationale du Patrimoine immatériel: Sauvegarder l’héritage des contes et légendes