Edition 2016 de la Journée mondiale de la Poste : Les enjeux du secteur postal pour le développement de l’économie numérique

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Edition 2016 de la Journée mondiale de la Poste : Les enjeux du secteur postal pour le développement de l’économie numérique


Dans le cadre des activités marquant la célébration de l’édition 2016 de la Journée mondiale de la Poste, le ministre de l’Economie numérique, de la Communication, Rafiatou Monrou, a rencontré jeudi 13 octobre, les acteurs du secteur postal du Bénin. L’objectif pour elle, est d’échanger avec eux, sur les enjeux du secteur postal. C’était dans la salle de conférence de son cabinet à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Mesures pour l’orthodoxie financière: La thérapie Wadagni fait effet

Echanger sur les enjeux du secteur postal pour le développement de l’économie numérique au Bénin et sur la relance des activités du cadre de concertation, tel est l’objectif que poursuit le ministère de l’Economie numérique et de la Communication. C’est du moins ce qu’on peut retenir de cette rencontre de la ministre Rafiatou Monrou avec les opérateurs postaux.

D’entrée, José Singbo, directeur des Affaires postales, a exposé les actions menées et en cours pour le développement du secteur. Il a, à l’occasion, présenté les opportunités offertes par les technologies de l’information et de la communication (Tics) et les stratégies de l’économie numérique.Il n’a pas aussi manqué de souligner que le secteur postal souffre de l’absence de réglementation et de régulation strictes. «Il n’y a pas un cadre juridique», a-t-il déploré.
Au nombre des problèmes soulevés par les opérateurs postaux, il y a entre autres : le manque de visibilité sur les possibilités réelles du secteur, les difficultés de collaboration avec la Poste du Bénin, la faiblesse et l’état désastreux du réseau routier béninois, l’inadaptation des ressources humaines et l’insuffisance des formations en logistique et transport.
En ce qui concerne les stratégies de l’économie numérique, les acteurs ont plaidé pour la construction des infrastructures numériques de bonne qualité, le développement de l’usage des Tics à travers le e-gouvernement et le e-service public et la mise en place d’un cadre règlementairepropice à l’éclosion de l’économie numérique.
Pour Edith Ezin, directrice générale adjointe de Top Chrono, le secteur postal est un vieux secteur et il est important que chaque acteur joue sa partition pour lui assurer un avenir meilleur.
Gilbert Bossa, président du Conseil d’administration de la Poste du Bénin,pense quant à lui, que si les acteurs postaux définissent les objectifs à atteindre et conjuguent leurs savoir-faire, il est certain que le développement des Tics plutôt que d’être un handicap, sera une immense opportunité pour tous.

LIRE AUSSI:  Réveillon 2017 à Cotonou : Une coupure d’électricité gâche la fête à l’Etoile rouge

Revoir le cadre de concertation

A en croire Nestor Amoussou-Kpakpa, directeur général de Mta-Bénin, pour mieux faire face aux difficultés que rencontrent les acteurs postaux, il faudra revoir les modalités de fonctionnement et les objectifs du cadre de concertation. « Le cadre de concertation est encore à une étape embryonnaire », a-t-il décrié.
Abondant dans le même sens que Nestor Amoussou-Kpakpa, Mamadou Aw, directeur général de DHL Bénin estime que le cadre de concertation permettra d’aller en profondeur des problèmes du secteur. «Il va permettre aux parties prenantes de comprendre et de prendre en compte, les préoccupations du secteur», a-t-il fait observer.
Selon Rafiatou Monrou, ministre en charge de l’Economie numérique et de la Communication, la Poste a de beaux jours devant elle et il faut œuvrer à ce que la population sache que c’est un secteur vivant et avantageux. «Tout le secteur postal, avec l’accompagnement de tous, doit être profitable à la population », a-t-elle indiqué. Elle a précisé que le Bénin ne peut pas aujourd’hui, s’abstenir de procéder à la mutation de son secteur postal. « C’est une mutation qui s’opère au plan mondial et c’est à cette seule condition que la poste sera profitable à la population», martèlera-t-elle.
Tout en manifestant sa disponibilité à accompagner les acteurs postaux, elle a rassuré les uns et les autres de l’organisation très prochainement d’une rencontre qui prévoit réellement le cadre de concertation, ce qui, affirme-t-elle, connaitra la participation des différentes structures concernées. « Il y aura un agenda précis pour faire le point des réalisations et les défis à relever », a-t-elle conclu?

LIRE AUSSI:  Règlementation de la cohabitation entre agriculteurs et éleveurs : Les députés entament l’examen du Code pastoral