Éditorial de Paul Amoussou: A Talon, ce qui est à Talon…

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul Amoussou: A Talon, ce qui est à Talon…

Editorial de Paul Amoussou du Journal La Nation

Histoire !, racontons, car comme le martèle l’autre, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Et par devoir de mémoire, il nous faut bien admettre qu’en soixante ans, le Bénin n’aura pas vraiment progressé au rythme qu’il convenait. Il y a eu le yo-yo politique du début, dans les années 60, à mettre sur le compte de l’apprentissage, ensuite 17 ans d’une idéologie absconse.

LIRE AUSSI:  Lancement officiel du Padmar : 28,7 milliards pour soutenir 17 000 maraîchers

Puis vint le renouveau démocratique, avec Soglo en ouverture dont la mission, toute tracée, revenait à relever l’économie nationale, à remettre sur les rails les unités et forces de production. Œuvre à laquelle, il fit ce qu’il put avant d’être stoppé net par le ‘’Caméléon qui voulait aller en haut’’. Le premier train dans lequel ce dernier nous embarqua, ne nous en mena vraiment pas large (1996-2001), pas plus que le deuxième quinquennat de Kérékou pourtant censé ‘’Aller plus loin’’, à en croire son projet de société défendu pendant la campagne 2001. Les deux quinquennats de Yayi furent dispersés dans un vain populisme et des affaires qui nous ont distraits de l’essentiel, de l’affaire Cen-Sad à l’affaire Icc-Services, sans omettre le dossier Dangnivo. Cela ne veut pas dire que rien n’est fait de tout ce temps, si l’on en juge par les ponts et les passages supérieurs qui jouent leurs utilités notamment à Cotonou. Mais si l’on reste dans la mesure rien que de Cotonou, encore que le Bénin ne se limite pas à sa ville phare, ce qui fait la marque de la gouvernance actuelle, et de loin son mérite, c’est le niveau plus élevé d’ambition et de structuration. Sous le renouveau démocratique, si l’on peut prêter une certaine ambition à Soglo, avec l’excuse qu’il n’a fait qu’un mandat de restructuration, il n’a pu transformer l’essai en qualité de maire de Cotonou pour nous en convaincre définitivement. Mais en un quinquennat, Talon aura eu le mérite d’accomplir les douze travaux d’Hercule. Dans un contexte difficile de mobilisation des ressources financières et d’aide au développement hypothéquée ! Les pourfendeurs du projet asphaltage, qui se convainquent de pouvoir se gausser du nombre de kilomètres construits, devraient consulter l’histoire, pour mieux se convaincre des avancées notées.

LIRE AUSSI:  Validation des rapports d’activité du PuGEMU: Pour améliorer le cadre de vie des populations