Éditorial de Paul Amoussou : le « nouveau sommet »

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul Amoussou : le « nouveau sommet »

Editorial de Paul Amoussou du 08 octobre 2021 : Le nouveau sommet France Afrique

Comme un léger vent frais qui souffle sur les relations France-Afrique ? On est bien tenté de le croire, au regard du sommet du même nom qui s’ouvre à Montpellier ce jour. Sur la forme comme sur le fond, il y a comme un changement cataclysmique. Point de chefs d’Etat ni de gouvernement venant d’Afrique au nombre de son quota de 700 invités. Une première depuis 1973, année de l’édition inaugurale de ce grand raout appelé sommet France-Afrique et tant décrié au fil du temps. C’est en soi une petite révolution. Incontestable.

LIRE AUSSI:  Glo-CAF Awards: La plus prestigieuse récompense du football africain pour Aubameyang


Sont cependant présents, représentants de la société civile, acteurs de la culture, du sport, jeunes, entrepreneurs…Ils débattront, sémantique nouvelle à ce genre de rencontre, au cours de tables rondes prévues, de cinq grandes thématiques : l’engagement citoyen, l’entrepreneuriat, la recherche, la culture et le sport. Quelle va en être l’issue, quel en sera l’impact concret ? Attendons de savoir, mais d’ores et déjà, on peut se réjouir de ce qu’un terme soit mis à la formule obsolète de ce sommet, au regard des dynamiques tant en France qu’en Afrique. Les temps changent et demeurer sur les anciens items serait préjudiciable aux deux pôles, appelés à coopérer par un fatalisme historique que même le temps et les critiques les plus acerbes n’arrivent pas à user.
Est bien loin le temps où les dirigeants africains, élus, mal élus ou pas du tout élus, s’assemblaient sous la férule de leur homologue français, pour discuter en toute amicalité des relations France-Afrique. Echanges de bons procédés, quelques discours convenus après, ils se disaient au revoir et à la prochaine ! On ne peut vraiment pas retenir de ces messes de grandes résolutions bénéfiques, utiles à l’avancée du continent africain. D’aucuns avanceraient que le sommet de La Baule fut décisif quant à l’avènement du renouveau démocratique en Afrique, mais c’est oublier que la chute du mur de Berlin, avec ce que cela implique comme bouleversements géopolitiques, rendait inéluctable un tel tournant.
Quoi qu’il en soit, la nouvelle impulsion que veut bien donner Emmanuel Macron au sommet France-Afrique intègre les dynamiques nouvelles et il est dit que les « sujets tabous » seront mis sur table à Montpellier qui inaugure l’ère nouvelle de ce qu’à l’Elysée on nomme le « nouveau sommet ». Coup de communication ? s’interrogent les sceptiques. Croisons les doigts avec une sérieuse dose d’optimisme.

LIRE AUSSI:  Situation politique nationale: Les orientations de la Conférence épiscopale du Bénin