Éditorial de Paul Amoussou : l’équation

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul Amoussou : l’équation

L'éditorial de Paul AMOUSSOU : L’équation

L’intoxication est de nos jours prolifique, face à la pandémie du coronavirus et il est difficile de la contrer, de lui faire barrage. Avec le Covid-19, l’industrie de fabrique des théories et faits abracadabrantesques, très tenace, carbure à toute vitesse, dépassant tous les entendements, et sape la riposte à la pandémie : le vaccin fait ci, le vaccin est cause de ça, il aurait provoqué d’innombrables décès, soutiennent même les anti-vaccins sans jamais en apporter la preuve ; il affecterait même la libido et abrègerait la durée de vie humaine, s’amusent les plus grands blagueurs qui sont pourtant écoutés par une étonnante audience tout acquise, quand les scientifiques eux sont voués aux gémonies !

LIRE AUSSI:  Marche programmée en marge de la fête du travail : Les manifestants dispersés


Incroyable renversement de valeur !
Et que n’a-t-on pas inventé d’autre pour discréditer un vaccin qui reste pourtant pour l’heure le seul rempart scientifiquement avéré contre ce fléau qui a surpris et mis à genoux le monde entier ?
Que des célébrités et des personnalités prennent le vaccin ne change rien à l’affaire. Reste ancrée dans bien des esprits, la théorie qui prétend que le vaccin a pour vocation de nous zigouiller tous, sans que les tenants de cette théorie complotiste ne nous disent pour quel gain.
Mais alors, pourquoi viendrait-il à l’esprit de quelque sombre personnage l’idée de nous exterminer, mettant à profit la pandémie actuelle, comme le croit fortement une certaine opinion, surtout en Afrique ? Pourtant, ce sont les mêmes firmes pharmaceutiques productrices des molécules que nous avalons au quotidien, sans nous interroger sur leur qualité, qui fabriquent encore aujourd’hui le vaccin anti-Covid. Bigre ! C’est là une simple équation que ceux-là qui contestent la science sont appelés à résoudre pour éclairer nos horizons et nous mettre d’accord sur la conduite à tenir. Eux qui, de par le monde, grands incultes ou pauvres frileux, peureux dissimulant leurs frousses sous une aveugle contestation des mesures gouvernementales contre la pandémie, forts de leur incrédulité ou armés de leurs bêtises, se revendiquent plus savants que les plus réputés des savants pour nous convaincre que le vaccin n’est certainement pas le moyen le plus adapté actuellement pour, à tout le moins, bémoliser le mal. Aussi, les rumeurs les plus folles, animées par leurs soins, vont bon train et semblent avoir la vie plus dure que toutes les évidences scientifiques, d’autant plus que la masse y adhère, appuyée par une élite qui préfère céder à la facilité des conjectures accrocheuses plutôt qu’à la rigueur de la science, à défaut de faire preuve de bon sens ou de pragmatisme.

LIRE AUSSI:  Une délégation de l’ONIP en audience à la HAAC: Les 25 ans de La Nation au menu des discussions