Éditorial de Paul AMOUSSOU : L’œil de Talon

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul AMOUSSOU : L’œil de Talon

Editorial de Paul Amoussou

Pour lui qui aura tout donné contre ce mal y compris de déplaire à plus d’un, il faudra miser sur le fait qu’il n’est pas du genre à céder au découragement, dont acte la création récemment d’une cellule de plainte et de dénonciation. Aussi, les coupables de faits de corruption ne perdent-ils rien pour attendre. Si l’on tient pour repère le classement de Transparency international, le Bénin, en passant de la 83e place en 2020 à la 78e place en 2021, a connu une avancée. Mais si peu de progrès en définitive, au regard des efforts, considérables, consentis par le gouvernement pour contrer cette gangrène qui ronge l’économie nationale et ruine les espoirs de développement du Bénin. L’entêtement de certains Béninois, décidés à braver tous les obstacles et contraintes mis sur leur chemin pour les dissuader de la corruption, qu’ils soient législatifs ou coercitifs, est à l’origine de ce résultat qui sape les efforts faits contre la corruption. Considéré au même titre que le travail du sexe comme un phénomène aussi vieux que le monde, le fait de corruption résiste à la volonté politique et aux actions entreprises par Patrice Talon depuis sa prise de fonction en 2016 à la tête du Bénin pour l’endiguer, au point même de faire dire aux acteurs de la Société civile qui en avaient fait leurs choux gras, qu’il les a privés de leur ‘’job’’ pour ne pas dire qu’il leur a enlevé le pain de la bouche. La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), réputée être l’ultime épouvantail contre ce mal, n’aura tétanisé que l’instant d’un feu de paille nos vicieux criminels en col blanc, si l’on en juge par les scandales qui se sont révélés récemment. Avec, il faut s’en féliciter, l’avantage que sous le règne de Patrice Talon, la transparence prévaut. Aussitôt révélé, aussitôt tout malotru coupable de malversation est-il pris et remis à la justice sans possibilité aucune de couverture politique. Comme Caïn aux prises avec l’œil de Dieu, il ne se trouve aucune cachette sur terre pour l’homo corrompu, au Bénin de Talon. Justement, l’œil, réputé si sévère, de Talon veille au grain !

LIRE AUSSI:  Démarrage du Ramadan : Le message de Abdoulaye Bio Tchané aux musulmans