Éditorial de Paul Amoussou: Modèle ?

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul Amoussou: Modèle ?


La Conférence nationale a-t-elle tenu toutes ses promesses ? Trente ans après, on se rend à l’évidence que non. Certes, le renouveau démocratique voulu est effectif depuis le 28 février 1990.

LIRE AUSSI:  Expropriation de terres pour la construction d’infrastructures: Le prix du m2 des domaines annoncé aux acquéreurs

Du fait des conclusions de la conférence. Mais aussi, par la force des choses, car on venait de loin, d’un système oppressant, plus grand diviseur des Béninois, partagés entre ‘’camarades’’ soumis et ceux d’entre eux, de l’intérieur comme de l’extérieur, qui n’entendaient pas se soumettre au système alors en place et dit révolutionnaire. Les choses se présentaient de telle sorte qu’il n’y avait pas d’alternative que le Renouveau, à moins de sombrer dans le chaos. Et la Conférence nationale libéra des brides d’un sevrage politique de 17 ans, imposé par un régime de parti unique… Ce qui ouvrit les vannes de la démocratie, avec ses avatars tropicaux qui, très vite se révélèrent, et transformèrent le renouveau démocratique béninois en quelque chose de totalement hybride. Si la démocratie béninoise a une génitrice, il serait surprenant qu’elle reconnaisse son rejeton à travers ce qu’il est devenu peu après, dès qu’il a perdu ses dents de lait. Car, en vérité, la démocratie béninoise a perdu entre-temps de sa superbe, cet effet waouh qui faisait dire qu’elle serait un modèle. Un modèle certes, mais gangrené par la perversion chez les acteurs politiques, chose perceptible à travers une gouvernance impertinente si elle n’a pas été menée jusqu’il y a peu aux dépens des intérêts du pays ainsi tiré vers le bas. Aussi, le développement n’a-t-il pas suivi. Remédier à ce manquement, tel reste le défi de l’heure.

LIRE AUSSI:  Nouveautés dans les programmes de Canal +: « Cacao, une nouvelle série pour le plaisir des clients »