Éditorial de Paul Amoussou : une nouvelle page

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial de Paul Amoussou : une nouvelle page

Editorial de Paul Amoussou du 29 octobre 2021Editorial de Paul Amoussou du 29 octobre 2021

C’est « une nouvelle page des relations franco-béninoises qui s’ouvre aujourd’hui ». Ce disant, le chef de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci, restitue, on ne peut mieux, le processus consacrant le retour des trésors royaux béninois dont un acte important a été posé ce mercredi à Paris.
LIRE AUSSI:  Soutien des Fonds et Banques arabes au développement du Bénin: 302 milliards injectés dans les infrastructures routières
Ajoutant que « La France et le Bénin offrent un modèle de coopération  exemplaire », il traduit la réalité de ce processus sans précédent. Car,  sous l’acte de restitution de ces précieuses œuvres artistiques, trésors royaux, pièces culturelles et cultuelles, chose qui en soi n’est déjà pas anodine, couve de la diplomatie, pour ne pas dire de la géopolitique. C’est une nouvelle page des relations franco-africaines qui s’ouvre. Elle est davantage marquée par l’amitié consolidée et le respect mutuel.
Dans la complexité de ses relations avec l’Afrique, la France est quelquefois chahutée pour ses actes mais aussi pour ses omissions. Mais le temps peut offrir aujourd’hui la possibilité d’écrire une pièce inédite de ces relations. La France agit et honore ses engagements, pris notamment par Emmanuel Macron à Ouagadougou, de restituer à l’Afrique ses trésors, objet de pillages ou acquis dans des conditions peu orthodoxes. Peu, en Afrique, y croyaient, mais les faits démontrent aujourd’hui le contraire, attestant que France et Afrique, malgré la complexité de leur passé, sont capables d’écrire de belles pages de leur histoire commune, en toute cordialité. Une avancée, car il ne faut pas croire que se séparer de  ces œuvres qui retournent à leurs origines aujourd’hui est sans affect, ne prête à aucune conséquence. Il suffit, pour en mesurer la portée, d’observer que la France a dû prendre de nouvelles lois pour favoriser le rapatriement des biens culturels en Afrique. C’est tout dire…
 Aussi, faisant le vernissage de l’ultime exposition à Paris des fameuses 26 œuvres d’art qui rentrent au Bénin, Emmanuel Macron a jugé «particulièrement émouvant » de participer à « cette cérémonie d’adieu… ». Un départ, une séparation reste toujours une déchirure. Mais quoi de plus beau que d’y consentir pour des retrouvailles qui font la joie de tant d’Africains et d’amoureux de l’Afrique !
LIRE AUSSI:  Zangnanado : Trois morts dans une collision