Éditorial du 04 Juin 2021: Covid-19, où en sommes-nous ?

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial du 04 Juin 2021: Covid-19, où en sommes-nous ?


Quoi de neuf sur le front de la lutte anti-Covid ? Evidemment, on a vite fait de croire depuis peu que le mal, sous nos cieux, est jugulé et qu’il n’y a plus grand-chose à craindre de ce satané virus qui a tétanisé le monde entier il y a deux ans et continue encore d’être au cœur des préoccupations majeures actuelles.

LIRE AUSSI:  Trafic de cartes de vaccination anti-Covid 19: Une répression « sans état d’âme » annoncée

Sans arrêter la sensibilisation, ni les actions pour tenir le coronavirus sous bon contrôle, le fait pour le ministère de la Santé de ne plus égrener les statistiques suivant le rythme auquel il a habitué les Béninois, laisse croire à l’opinion nationale que le mal n’est plus à craindre, encore que ces données restent présentes et sont actualisées sur les plates-formes y dédiées !
Mais gaffe, le mal est toujours présent et il faut s’en méfier, si l’on tient compte de deux éléments importants d’appréciation.
Le premier tient au caractère mutant de ce virus, qui continue de surprendre le monde scientifique qui se perd en conjectures à son propos. On peut en juger et en jurer par la vague déferlante qui a pris l’Inde de court ! A qui le tour d’être frappé par une si mauvaise surprise ?
Le deuxième élément d’analyse est que, face à la multiplicité des ‘’variants’’, malgré la campagne de vaccination, en Europe et aux Etats-Unis notamment, entre la tendance au déconfinement et la tentation d’ouverture souhaitée des espaces commerciaux dits non essentiels, les gouvernements ne savent plus à quel saint se vouer ! Quel choix adopter pour un retour imminent à ce qu’on appelle ‘’la vie normale’’ ? Grande tentation et grande prudence s’alternent, y compris en Afrique qui compte pour 2,9 % des cas dans le monde, et 3,7 % des décès.
Au-delà de ce choix cornélien, l’alarme vient de ce qu’on observe, de plus en plus en Afrique y compris au Bénin, où presque tout le monde va et vient le nez libéré du pourtant indispensable encore cache-nez, « un respect très limité des mesures préventives » assorti d’une
« augmentation des déplacements et des interactions sociales », comme le signale l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) qui craint « le risque d’une résurgence de la Covid-19 dans de nombreux pays… ».
Et pour cause, « Au cours des deux dernières semaines, l’Afrique a enregistré une hausse de 20 % des nouveaux cas de Covid-19, en comparaison avec la quinzaine précédente », signale l’agence onusienne en charge de la santé. « La menace d’une troisième vague est réelle et grandissante. Notre priorité est claire : il est essentiel de rapidement vacciner les Africains les plus exposés … », soutient Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Oms, lors d’une conférence de presse virtuelle animée ce jeudi 3 juin.

LIRE AUSSI:  Huitièmes de finales de la Ligue des champions : Le Psg corrige le Barça au Camp Nou (1-4)