Éditorial du 13 Septembre : Ça se discute !

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éditorial du 13 Septembre : Ça se discute !

Editorial de Paul Amoussou du Journal La NationEditorial de Paul Amoussou sur Alpha Condé

Ça se discute. Et même ça se dispute. Toujours à propos de Covid-19. A telle enseigne qu’en parler, pour un éditorialiste, peut paraître même rébarbatif, soûlant, pour peu qu’il se laisse emporter par l’air du temps, pour peu qu’il ne porte pas une plume forte de convictions à défaut de certitudes. Car, en vérité, nul ne peut prétendre à des certitudes en ce qui concerne ce satané virus qui sape nos vies. Mais l’on peut nourrir certaines convictions et des convictions certaines pour la science. Cette science au nom de laquelle tant de savants ont été tués, brûlés vifs, parce qu’au moment où ils affirmaient des certitudes, la masse et certains bien-pensants, comme aujourd’hui à propos de Covid-19, ne leur avaient pas prêté foi. Et pourtant, elle tourne, n’a pu s’empêcher de clamer Galilée, à un pas du bûcher qui allait consumer sa vie, au sujet de la Terre dont tout le monde se convainc aujourd’hui qu’elle est bien ronde !

LIRE AUSSI:  Nonciature: Brian Udaigwe part du Bénin après sept ans de service


Qu’en sera-t-il dans quelques années de ceux qui se sentent fortifiés dans leur déni de la Covid-19 et leur rejet du vaccin que l’urgence a nécessité, dont il est avéré qu’il est salvateur ? Œuvre du temps, les crédules finissent par rejoindre la loge des incrédules. Mais le doute se veut intelligent, n’a de sens que s’il est cartésien, autrement dit raisonnable. Toutefois, lorsqu’on porte le doute tel un hamster qui tourne dans sa cage en forcené, c’est clair que l’on manque de lumière. Il en est ainsi de ceux qui aujourd’hui, forts de leur crainte de potentiels effets secondaires du vaccin qui peut sauver de Covid-19, se refusent pourtant à ouvrir l’œil pour voir qu’il y a plus de risques à refuser de prendre ce vaccin qu’à se limiter au doute, tant il est dit que le non imbécile se donne le temps de l’appréciation puis de changer d’avis.
Aussi, l’on perd du temps en conjectures, chose insupportable chez ces lettrés qui portent et colportent les idées de la catégorie de gens qu’ils sont censés éclairer ! Exaspérant !
Car les argumentaires de ceux qui refusent le vaccin anti-Covid-19 ne vont pas chercher dans les hautes altitudes et rejoignent ceux qui rechignent à porter un masque pour rouler à moto. Sous prétexte de sauver leurs peaux, les contre-vaccin mettent en péril celles des autres. Car il ne faut pas oublier qu’il faut atteindre un certain seuil de personnes vaccinées pour réussir le pari de l’immunité recherchée à travers la vaccination pour tous.

LIRE AUSSI:  Entretien avec Astérix Goudéagbé, président de l’Association des mairies des jeunes du Bénin: « Nous avons pour responsabilité d'interagir avec les autorités »