Education, santé et gares routières: Le conseil municipal de Porto-Novo fait le point

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Education, santé et gares routières: Le conseil municipal de Porto-Novo fait le point

Le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty

« Etat des lieux et réalisations dans les domaines de l’éducation, de la santé et des réformes dans la gestion des gares routières. Suivi du point de l’exécution du Pai 2020». Tel est le thème de la séance de reddition de comptes du conseil municipal de Porto-Novo, la première au titre de l’année 2021.

LIRE AUSSI:  Cep 2021: Dix candidats sourds-muets ont planché à Porto-Novo

Occasion pour le maire Charlemagne Yankoty et son équipe de passer, mardi 7 septembre dernier à la Maison des jeunes de Porto-Novo, au peigne fin la situation d’avant leur installation et les acquis obtenus, un an après.
Il ressort de la présentation de cette communication que les lignes bougent dans chacun des secteurs concernés. Plusieurs réalisations ont été faites dans le domaine de l’éducation. Il s’agit, entre autres, de la mise en place d’un appui de 12,007 millions F Cfa par le conseil municipal pour appuyer le programme des cantines scolaires de la municipalité ; le renforcement de la bibliothèque de l’Ecole primaire publique (Epp) de Djègan-Daho ; la construction d’un module de trois salles de classe plus bureau, magasins et un bloc de latrines à quatre cabines dans les Epp Dèguè-Tokpa, Foun-Foun Avali, Amoussa Kandévié B et Dowa. Il y a aussi la construction d’un module de quatre salles de classe au Collège d’enseignement général (Ceg) de Djassin et d’un module de trois salles de classe à l’Epp de Houèto. Plusieurs autres travaux ont été réalisés toujours dans le domaine de l’enseignement à travers les projets gouvernementaux. Il s’agit par exemple de la construction de la clôture des Epp de Koutongbé, de Hinkoundé, de Djègan-Daho et de Houinmè-Ganto dans le cadre de l’exécution du projet Asphaltage.
Le point des actions dans les secteurs de la santé et des gares routières a été aussi présenté aux forces vives de la ville. Lesquelles ont surtout apprécié le bilan reluisant dans la gestion des gares routières avec une réalisation de 200 millions F Cfa de recettes déjà faites contre une prévision annuelle de 10 millions F Cfa. « Les résultats sont probants et très parlants dans le domaine de la gestion des gares routières. Ces résultats ne sont pas une réussite sans le concours et la volonté des uns et des autres », a reconnu le maire Charlemagne Yankoty. L’autorité municipale a partagé avec l’assistance les difficultés de son conseil surtout en ce qui concerne l’exécution du Programme annuel d’investissement (Pai). Il rassure que les réformes sont déjà en cours pour accélérer la consommation des crédits de ce Programme pour corriger le tir.

LIRE AUSSI:  Clôture de la IXe session de formation des magistrats de l’AA-HJF: Ousmane Batoko salue la qualité des travaux