Election présidentielle d’avril 2021: Faible mobilisation dans les Collines

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Election présidentielle d’avril 2021: Faible mobilisation dans les Collines


Hier dimanche 11 avril, les populations des Collines ont voté à l’instar de celles des autres départements. Les électeurs sont allés aux urnes pour choisir le président de la République pour les cinq prochaines années. Les opérations de vote ont démarré dans la plupart des bureaux de vote entre 7 h et 7 h30. Malgré toutes les dispositions prises pour que tout soit en ordre et à temps, l’affluence des électeurs n’était pas au rendez-vous au niveau des postes de vote.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Le miel béninois de retour sur le marché européen

Les populations du département des Collines ont voté, le 11 avril malgré la psychose engendrée par les manifestations violentes enregistrées jusqu’à la veille du scrutin. Les bureaux de vote ont ouvert un peu partout. Mais, il s’est noté une faible affluence.
Dans les localités sillonnées par notre équipe, de Paouingnan à Savalou en passant par Savè, Bantè, Dassa, Glazoué, Logozohè, Kpassakanmè, Koutago, et ailleurs, le constat reste le même à des différences près. A Bantè, plus précisément dans les arrondissements de Pira et Gouka, l’opération de vote s’est bien déroulée. Il faut noter que sur 9 arrondissements, 3 n’ont pas pu accueillir l’opération de vote. Il s’agit de Bobè, Agoua et Atokolibé.
De façon générale, les bureaux de vote ont ouvert tôt mais sont restés sans grand nombre d’électeurs. Tôt le matin, la mise en place du matériel électoral était effective, contrairement aux années antérieures. Les urnes, isoloirs, bulletins et autres matériels sensibles sont déjà sur le terrain dans la plupart des postes de vote (Pv). Les multiples formations initiées au profit des agents impliqués dans le processus ont permis un tant soit peu d’huiler la machine. Chaque agent est au fait du rôle qui est le sien en ce jour du scrutin.

LIRE AUSSI:  Administration intelligente: Un portail national des services publics en ligne

Une journée bien ensoleillée

Il est 7 h 00 à Savalou au poste de vote 1 de l’école centre. Le soleil semble pointer à l’horizon et présage d’une belle journée. Le président du poste de vote, Uldaric Fagbédji, et ses assistants ont déjà tout mis en place pour le démarrage des opérations de vote. Même le dispositif de lavage des mains y est installé. Les représentants d’un duo en lice sont aussi là et veillent au grain. Après l’ouverture du bureau, ce n’est qu’à 7h10 que le tout premier votant sur les 337 attendus a été accueilli pour accomplir son devoir citoyen. Tout se déroule bien et en deux minutes, il est reparti.
Ailleurs, à la Maison des Jeunes de Savalou abritant un bureau, selon Waliou Aballo, président du seul poste de vote (Pv), les 424 inscrits n’ont pas fait le déplacement. C’est 30 minutes après l’ouverture que le premier votant s’est présenté pour accomplir son devoir.
« Ici, tout est normal puisque le matériel est au complet et ne comporte aucun défaut », se réjouit Waliou Aballo.
Pareil dans la ville de Dassa où les postes de vote de la Place Egbakokou et du Ceg 1 sont installés. Tout est mis en place avant 7h10min dans la plupart des postes de vote. Gabin Akpalè et Eugénie Kingniho, respectivement présidents de Pv 1 et Pv 2, regrettent de n’avoir pas encore épuisé un premier carnet de 50 bulletins jusqu’à 12 h 05.
Charles Agbantè, point focal de la Cena à Dassa, s’est tout de même satisfait d’avoir réussi à jouer sa partition dans l’organisation sans faille de l’opération de vote à Dassa-Zoumè .

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: 35 nominations dans cinq ministères