Elections communales de 2020: Pour un meilleur positionnement des femmes sur les listes

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elections communales de 2020: Pour un meilleur positionnement des femmes sur les listes


Le Réseau Social Watch Bénin plaide pour un meilleur positionnement des femmes sur les listes électorales. A travers une déclaration faite à la presse, hier mardi 10 mars, les responsables de cette organisation invitent les partis politiques à respecter leur engagement de bien positionner les candidates de leurs listes lors de la finalisation de ces dernières dans le cadre des élections communales du 17 mai prochain.

LIRE AUSSI:  Communales du 17 mai à Cotonou: Des électeurs peinent à retrouver leurs centres de vote

Contribuer à la promotion d’un environnement favorable à l’équité entre les femmes et les hommes dans le domaine politique au Bénin d’ici 2021. Telle est la mission que s’est assignée le réseau Social Watch Bénin.
Dans sa déclaration, Blanche Sonon, présidente du Conseil d’administration de Social Watch Bénin, informe que sur 1435 conseillers actuellement en fin de mandat, il y a seulement 67 femmes. Selon elle, cette situation peu reluisante est due surtout au mauvais positionnement des femmes sur les listes électorales et a pour conséquence, le faible taux de femmes élues au niveau local. « Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons organisé une séance de vulgarisation de la charte d’équité hommes-femmes en politique en vue de favoriser une meilleure équité dans le positionnement des femmes sur les listes de candidatures pour les élections communales de 2020 », a-t-elle laissé entendre.
Blanche Sonon indique que bien avant la vulgarisation de ladite charte, des plaidoyers menés auprès des partis politiques ont permis d’obtenir l’engagement de cinq formations politiques du Bénin qui ont procédé à sa signature. « Conscient du fait que la majeure partie des formations politiques attend souvent le dernier moment pour le dépôt des listes de candidatures à la Cena, et qu’en ces derniers moments, les tractations amènent des formations politiques à changer ou à modifier leurs listes, nous avons jugé bon de tirer une fois encore la sonnette d’alarme. Le but visé est d’exhorter encore les partis politiques au sens de l’équité hommes-femmes », a-t-elle précisé.
Elle ajoute qu’il s’avère important d’encourager chaque parti politique à placer au moins 30 % de femmes parmi les 546 têtes de liste dans les circonscriptions électorales en vue de garantir une présence équitable des femmes et des hommes dans les conseils communaux. Blanche Sonon invite de même les électeurs à accorder leurs suffrages aux partis politiques qui vont positionner plus de femme, sur leurs listes et en bonne place.

LIRE AUSSI:  Communales du 17 mai à Cotonou: Des électeurs peinent à retrouver leurs centres de vote