Elections communales du 17 mai: Une campagne isolée à Bohicon et Abomey

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elections communales du 17 mai: Une campagne isolée à Bohicon et Abomey


Les candidats aux élections communales du 17 mai prochain sont officiellement en campagne pour solliciter les suffrages des populations. Dans les villes de Bohicon et d’Abomey, les affiches des candidats sur les différentes listes sont visibles depuis ce week-end à tous les grands carrefours.

LIRE AUSSI:  Revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets de l’UEMOA: Faire le point de l’exécution des engagements pour améliorer les performances

Cette campagne qui se déroule dans un contexte de crise sanitaire du Covid-19 est un peu spéciale. Les candidats sur les différentes listes pour ces élections sont visibles sur les affiches posées contre les murs et aux grands carrefours des villes. A défaut de faire des meetings comme par le passé, les candidats ont désormais recours aux réseaux sociaux en plus de quelques rencontres dans des domiciles avec des groupes de personnes. Occasion pour les candidats sortants de faire le bilan des réalisations en faveur de la communauté.
Cette stratégie est adoptée par la plupart des candidats. Celle-ci les conduit à renouer avec certains leaders d’opinion ou notables des localités par des rencontres discrètes. Puis, rencontrent de petits groupes de militants et sympathisants avec lesquels ils échangent sur leurs ambitions. C’est bien à cet exercice que se sont livrés, ce premier week-end de campagne, des candidats des partis en lice. Ces sorties politiques qui sont des opérations de charme sont bien discrètes en raison des restrictions sanitaires.
Un tour à travers Bohicon et Abomey hier dimanche rappelle que le 17 mai n’est plus loin. A Bohicon comme à Abomey, l’on retrouve les affiches du Prd, du Br et de l’Up posées par endroits même si ce n’est pas encore le grand déploiement auquel les populations étaient habituées. Juste quelques affiches ou banderoles de candidats aux grands carrefours ou dans les espaces autorisés. Et la petite pluie d’hier dimanche a encore tôt fait de mettre à terre des affiches posées comme pour nettoyer ces espaces.
Les électeurs dont les suffrages sont sollicités attendent les prochains jours sans doute pour assister aux éventuels combats politiques entre les différents acteurs. Pour l’instant, Bohicon et Abomey ne sont pas encore emballées véritablement dans la fièvre électorale. Le combat est livré sur les réseaux sociaux. Des débats houleux sont menés. Le combat devient rude par moments, surtout quand des candidats de la même chapelle politique se voient obligés de se porter l’estocade à défaut de faire usage d’arguments mettant en relief les réalisations du gouvernement sur le terrain qu’ils mettent à leur profit.

LIRE AUSSI:  Démarche qualité dans les entreprises et offices d’Etat: L’ONIP démarre son audit de certification ce jour