Elections communales du dimanche prochain : Lendemain de campagne calme dans l’Ouémé

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elections communales du dimanche prochain : Lendemain de campagne calme dans l’Ouémé


Les partis en lice pour les élections communales du dimanche 17 mai prochain ont fini avec la campagne électorale depuis ce vendredi 15 mai à minuit. De Porto-Novo à Adjohoun en passant par Dangbo, Adjarra et Missérété, plus d’affiches sur les grands carrefours, ni de caravanes dans les rues.

LIRE AUSSI:  Escroquerie sur fond d’usage de faux dans le Couffo: Plus de 6,4 millions francs CFA récupérés

Finie la campagne électorale dans les communes du département de l’Ouémé. Plus d’affiches sur les grands carrefours, ni de caravanes, ni de mobilisations d’électeurs sur les places publiques. Les partis en lice pour les élections communales du dimanche 17 mai prochain ont pris toutes les dispositions pour enlever les affiches un peu avant minuit. « Nous avons été sollicités pour retirer toutes les affiches de ce parti de la ville », confie Alexandre Ouissou, à la tâche au carrefour du Cinquantenaire à 23h30 ce vendredi. Les agents de la Société de gestion des déchets et de la salubrité du Grand Nokoué (Sgds-Gn) ramassent les affichettes jetées quelques heures plus tôt dans les rues de la capitale. La vie a repris son cours normal à Porto-Novo et les populations n’attendent que le dimanche pour exprimer leur suffrage.
Au Carrefour Azohouè comme au carrefour Adjarra-Docodji, plus d’ambiance de campagne. Les discothèques et les véhicules qui distillaient de la musique à la gloire des partis se sont rangés. « Nous aurons moins de bruit dans le quartier maintenant que la campagne s’est achevée », se réjouit Jeanne Loko, rencontrée de retour de sport ce samedi matin. A Adjohoun comme à Avrankou, les banderoles et les panneaux publicitaires de campagne ont disparu.
A la place publique d’Adjarra-Hounvè, de jeunes gens s’adonnent à leurs distractions favorites. « Ce n’est plus la campagne, tous ceux-là sont venus jouer au Loto stars », réplique Florentin Hounyè interpellé face à l’attroupement constaté au niveau de cette place publique. Selon lui, les partis ont mis fin aux hostilités et chacun a pris ses dispositions pour enlever tous leurs attributs tard dans la nuit. A quelques encablures de la Maison des jeunes de Bonou, sous un arbre à palabre, les conducteurs de taxi-motos, acteurs majeurs de la campagne de certains partis discutent des chances des listes en compétition dans l’Ouémé. Les regards des candidats en lice sont tournés vers les centres et postes de vote où leur sort sera décidé ce dimanche.

LIRE AUSSI:  Conseil économique et social: Hommages à feus Nestor Wadagni et Dieudonné Lokossou