Elections législatives du 26 avril 2015: Discrétion comme mode de campagne dans la 6e circonscription électoale

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elections législatives du 26 avril 2015: Discrétion comme mode de campagne dans la 6e circonscription électoale


Loin des vieilles méthodes qui consistent à faire du tapage de toute nature dans les villes, campagnes, et autres hameaux des contrées, la campagne électorale pour les législatives du 26 avril prochain a pris une allure particulière dans la 6è circonscription électorale composée d’Abomey-Calavi, Sô-Ava et Zè. La discrétion est la méthode de campagne.

LIRE AUSSI:  Eclaircissements de l’ambassadeur Kemal Onur Özçeri: « La Turquie aspire à un environnement de sécurité autour d’elle »

Les populations des communes d’Abomey-Calavi, Sô-Ava et Zè ne connaissent pas les vacarmes habituelles qui caractérisent habituellement les périodes de campagne. Plus d’une semaine après le lancement officiel de la campagne, les électeurs de ces localités attendent toujours que les politiques reviennent leur faire revivre ces vieux temps de fête où les journées de campagne sont faites de grandes animations, des caravanes où des files de véhicules de tous gabarits ainsi qu’une escouade de taxi-motos qui défilent dans les rues soutenus par des hauts-parleurs qui distillent la musique à tout rompre. Le tout entrecoupé quelques fois de messages de la formation politique en campagne.
Cette année-ci, la campagne a pris une nouvelle allure. En lieu et place des grands meetings politiques animés d’ordinaire par les candidats, c’est beaucoup plus les jeunes qui ont pris les devants.

«Travailler dans l’ombre».

Selon, Alphonse Yêhoué, directeur de campagne de l’Alliance RB-RP de Tokpa Zoungo dans l’arrondissement d’Abomey-Calavi, ce choix se justifie par le fait que «le bruit ne fait pas du bien». Il vaut mieux, selon lui, aller vers les populations rentrer dans leur intimité et leur parler.
Le 4è titulaire FCBE dans la 6è circonscription électorale, Jean Adandé Tokpessi, rencontré à Sô-Ava, n’adhère pas entièrement à l’idée. Pour lui, il est nécessaire «d’alterner les meetings et le porte-à- porte pour mieux ratisser large». C’est ce qu’il fait d’ailleurs en allant chez «ses parents pour les convaincre de tout ce que son groupe politique a déjà réalisé».
C’est également le choix de Didier Anagonou de la liste PRD dans la 6è circonscription assis au milieu de ses militants au siège local de leur parti dans l’arrondissement de Tangbo, dans la commune de Zè. Il tenait une petite séance de travail avec un groupe de militants. «Convaincus par les idéaux de notre parti et acquis à la cause, ces jeunes viennent spontanément nous soutenir et portent nos messages aux autres», explique t-il, l’air rassuré que sa formation politique ; le PRD n’a rien à craindre. «Nous sortirons vainqueur», sourit-il.
Du côté de l’Alliance nationale pour la démocratie et le développement (AND), la méthode est nuancée, explique certains jeunes rencontrés à leur siège à Glo-Djigbé. Des responsables de cette alliance au plan national sillonnent les circonscriptions électorales pour apporter leur soutien aux candidats de la liste. «Sans bruit et sans grand tapage on rencontre les populations et on leur parle». Inutile donc pour l’AND de se lancer dans des caravanes», précise le coordonateur de cette alliance politique à Tangbo Djèvié, Dah Aza Kinidogbé Tosso.
Alors que tout le monde attend les grands meetings dans sa localité, les populations de la commune de Zè ont eu l’honneur de vivre un meeting samedi dernier. L’Alliance pour une nouvelle gouvernance (ANG) a rompu les amarres en organisant un meeting dans l’enceinte de l’arrondissement de la localité. Il s’agit d’un meeting de sensibilisation qu’a animé la tête de liste de cette alliance dans la 6e circonscription électorale en la personne du professeur Auguste- karl Agossou-Voyèmè.

LIRE AUSSI:  Grève dans le secteur judiciaire: Les magistrats mettent leur menace à exécution