Elections législatives du 28 avril 2019: De jeunes activistes des droits humains livrent leurs observations

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elections législatives du 28 avril 2019: De jeunes activistes des droits humains livrent leurs observations


L’Organisation non gouvernementale « Changement social Bénin » a pris l’initiative d’organiser depuis 2018, une quinzaine des droits humains en prélude à la célébration de l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. L’édition de cette année, la deuxième, met l’accent sur l’engagement des jeunes pour les droits humains dans le contexte électoral. Un rapport a été édité dans ce cadre et a été lancé, mardi 26 novembre dernier à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Fonction publique béninoise : Recrutement de 160 agents au profit de deux ministères

« Les droits humains à l’épreuve des législatives du 28 avril 2019 en République du Bénin ». C’est l’intitulé du rapport synthèse publié par un groupe de jeunes activistes des droits humains militant au sein de l’Organisation non gouvernementale « Changement social Bénin » et d’Amnesty International Bénin. Au terme de leurs observations et analyses, ces jeunes, à travers une cinquantaine de pages, ont rendu publics certains actes, l’analyse des faits qui ont eu cours avant, pendant et après ce scrutin et formulé des recommandations.
« Ces jeunes activistes ont fait le monitoring avec des moyens limités de tout le processus électoral… Ledit rapport fait état des actes et faits relatifs aux principes portés fondamentalement par la Déclaration universelle des droits de l’Homme sur des questions relatives au droit des citoyens à la participation au processus démocratique, au droit à la vie, au droit d’accès à l’information, aux libertés d’expression, d’association, de réunion », relève Ralmeg Gandaho, président du Conseil d’administration de Changement social Bénin. Ralmeg Gandaho note que l’espace civique, gage de l’Etat de droit, appelle davantage d’efforts et de sacrifice de la jeunesse déjà engagée.
Fidèle Kikan, venu porter la voix d’Amnesty International Bénin n’est pas moins laudateur sur ledit rapport. Le document est vu par lui comme «Un chef-d’œuvre évocateur ».
Ce qui le réjouit davantage, c’est que «Les droits humains à l’épreuve des législatives du 28 avril 2019 en République du Bénin » met en lumière des faits et sort de toute passion. Et c’est bien là, le mérite que salue Fidèle Kikan. La quinzaine des droits humains de l’Organisation non gouvernementale « Changement social Bénin » suivra son cours avec les nombreuses activités de sensibilisation, de plaidoyer et de communication prévues dans ce cadre.

LIRE AUSSI:  Tête-à-tête entre les présidents béninois et chinois à Beijing: Xi Jinping apprécie la vision de développement du chef de l’Etat