Éléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique: « Nous devons continuer les réformes en 2020 »

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Éléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique: « Nous devons continuer les réformes en 2020 »


Ce projet de budget est de 63 milliards 769 millions 880 mille F Cfa. Il a connu une légère augmentation d’environ 4 %. Les grandes actions que nous aurons à mener se retrouvent au niveau de nos sous-secteurs. Nous avons quatre programmes à savoir le programme de l’enseignement supérieur où nous devons continuer les réformes pour faire en sorte que l’enseignement soit de qualité. A cet effet, après la mise en place du Conseil national de l’éducation, nous comptons mettre en place l’Agence béninoise de qualité et d’assurance. Cela nous permettra de nous rassurer de ce que le contenu des formations cadre avec les réalités du terrain. Nous avons également la possibilité d’aligner nos ordres de formations avec les réels besoins du secteur industriel des promoteurs d’universités privées.
Du point de vue infrastructures, les deux grandes universités thématiques vont être réellement construites. Nous avons déjà l’aval des députés à travers l’accord de ratification. La Badea a déjà donné son accord de non-objection. Il ne reste qu’à accélérer les choses en 2020. Dans ce domaine-là, nous comptons faire en sorte que le plateau technique soit vraiment une réalité dans nos universités.
Par rapport à la réaction des députés, je note d’abord leur intérêt pour la vie de l’étudiant. Leur préoccupation est ce que deviennent les étudiants que nous formons. Ils ont souhaité que nous puissions revoir un peu les œuvres universitaires puisque nous voulons les ouvrir aux privés. Nous travaillons pour que les cours ne soient pas écrasants pour nos étudiants. Ils ont également voulu aborder le côté assurance, par exemple l’assurance maladie. Ils nous ont recommandé de voir comment l’intégrer dans le grand projet phare Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch) du Programme d’action du gouvernement afin qu’il puisse concerner les étudiants. Nous avons également comme action phare en 2020, l’effort de rendre nos services dans le délai. Il y a beaucoup de tort parce que simplement, la question du numérique n’est pas encore effective. Avec le ministre du Numérique et de la Digitalisation, nous allons informatiser nos services et ainsi, les bourses pourront être données à temps. Les questions d’équivalence des diplômes seront également prises en compte et traitées très rapidement…”

LIRE AUSSI:  Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie: « C'est un changement radical qui s'opère dans le secteur énergétique… »