Elimination des Ecureuils du Bénin: Des leçons à tirer

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elimination des Ecureuils du Bénin: Des leçons à tirer


Les équipes qualifiées pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations sont désormais connues. Le Bénin quart de finaliste de la dernière édition de la compétition jouée en 2019 en Egypte ne sera pas de la prochaine expédition. Méconnaissables sur le terrain mardi dernier à Conakry, les Ecureuils se sont faits éliminer par les Léones stars à l’issue d’une confrontation qu’ils ont perdue 1-0 au stade Général Lansana Conté de Conakry. Une défaite qui appelle à tirer des conclusions quant à l’avenir de notre équipe nationale.

LIRE AUSSI:  15ème tour cycliste international du Bénin: Les différentes équipes en compétition présentées à Natitingou


Le sort du Bénin quant à sa participation à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2021 fut scellé par un penalty obtenu et transformé par les Léones stars qui ont su conserver cet avantage. Nos joueurs étaient méconnaissables sur le terrain mardi dernier, apparemment démotivés alors qu’on les croyait gonflés à bloc après les péripéties subies autour d’un match reporté plusieurs fois à cause des contestations de part et d’autre liées aux résultats de tests de Covid. Les Ecureiils ont péché par excès de confiance.
Le premier constat à faire après cette élimination est que l’équipe nationale de football du Bénin, quart de finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des nations, pourtant dans une poule à sa portée, n’a malheureusement pas su à temps la mesure de l’enjeu. Dans ce groupe, seul le Nigeria était dans une position de nous tenir tête et prétendre à la qualification, vu son expérience ; face au Lesotho et à la Sierra Leone, le coup était jouable. Mais hélas, ce fut une occasion manquée. Nous avons peut-être oublié que dans une aventure de qualification à la Can, toutes les équipes s’engagent à prendre part à la phase finale. Nos joueurs ont certainement cru qu’à part le Nigeria, ils étaient face à des petits poucets. Trop d’illusions autour de l’équipe nationale qui ont fini par nous exposer à la guerre psychologique des Sierra-Léonais. Une expérience de plus sans doute pour nous. Les Sierra-Léonais ont été plus réalistes et ont joué crânement leur chance pour la qualification.
Certains ont tôt fait de réclamer la démission de l’entraineur Michel Dussuyer. Certes, quelques erreurs de choix tactiques et techniques pourraient lui être imputées, mais sur l’ensemble, il a été un bon entraîneur et le premier à nous qualifier pour les quarts de finale d’une Can.
Demander son départ serait certainement une erreur qui nous conduirait à un recommencement et donc à la reconstitution d’une nouvelle équipe nationale. Lui exiger de procéder au renouvellement de l’effectif en libérant des joueurs en baisse de forme pourrait apporter du sang neuf au groupe. La piste des joueurs locaux n’est pas à écarter pour relancer la machine quelque peu enrayée par la routine en vue des qualificatifs de la prochaine Coupe du monde Qatar 2022.

LIRE AUSSI:  Dates Fifa d’octobre 2020: Le Bénin sollicité par le Gabon et le Soudan