Elimination des Ecureuils: « Il n’y a pas d’échec définitif », dixit Wilfried Léandre Houngbédji

Par LANATION,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Elimination des Ecureuils: « Il n’y a pas d’échec définitif », dixit Wilfried Léandre Houngbédji

Léandre Wilfried Houngbédji

Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement, est revenu sur l’élimination, mardi 15 juin dernier du Bénin par la Sierra Leone lors de la sixième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2021. C’était à l’occasion de son traditionnel point de presse d’après conseil des ministres.

LIRE AUSSI:  Relance des compétitions de football au Bénin: Passage forcé ou obligé pour consacrer la réconciliation?


C’est désormais un secret de polichinelle, le Bénin ne participera pas à la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Les dés sont désormais jetés mais pas pour autant pour laisser place au découragement. Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, est revenu de long en large sur ce match qui était celui de tous les espoirs. « En tant que Béninois, en tant que supporteurs des Ecureuils, nous étions tous en droit d’espérer et de rechercher une qualification à une deuxième phase consécutive de la Can après l’édition de 2019. Il se fait que l’heure qui sonnait ce mardi-là n’était pas l’heure des Ecureuils. Voilà pourquoi à l’arrivée, nous n’avions pas pu tirer notre épingle du jeu », a-t-il souligné. Le Bénin va devoir, comme beaucoup d’autres pays, suivre la Can 2021 de loin. Mais Wilfried Léandre Houngbédji a rappelé que « l’équipe qui a joué, mardi dernier, est composée d’à peu près des mêmes qui ont conduit l’épopée de 2019 en portant le Bénin pour la première fois de son histoire au stade des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Cela veut dire que si les mêmes avaient eu plus de possibilité de nous qualifier, ils l’auraient fait puisque c’est tout à leur gloire autant que c’est à la gloire du pays ».
Le porte-parole du gouvernement tire les leçons qui s’imposent et souhaite qu’à l’avenir le maximum de points soit pris lors des matchs à domicile. « La leçon fondamentale que nous devons tirer est de maximiser nos chances en prenant le maximum de points possibles lors des phases où nous recevons des adversaires chez nous», va- t-il ajouter. A l’avenir, il va falloir ne plus laisser filer des points à domicile. Pour conclure, le porte-parole du gouvernement a fait savoir que les Ecureuils ont donné ce qu’ils avaient de meilleur en eux, même si cela n’a pas suffi à la qualification. Wilfried Léandre Houngbédji reste persuadé qu’un point sera fait par la Fédération béninoise de football avec l’entraineur et les joueurs eux-mêmes pour voir ce qui est à reconstruire ou à améliorer. «L’échec d’aujourd’hui doit être considéré comme annonciateur de grandes victoires à venir et il faut s’en persuader. Il n’y a pas d’échec définitif. Nous avons manqué le rendez-vous de Cameroun 2022, mais nous serons présents à d’autres rendez-vous pour des performances éblouissantes », a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:  Match retour des 16es de finale de la coupe de la Caf: Energie Fc en déplacement périlleux à Calabar

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)