Eliminatoires de la Can 2022: Dussuyer dans l’expectative avant la publication de sa liste

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Eliminatoires de la Can 2022: Dussuyer dans l’expectative avant la publication de sa liste

Michel DUSSUYER

Attendue pour hier, mardi 16 mars, la liste de Michel Dussuyer, sélectionneur national du Bénin, est annoncée pour demain, jeudi 18 mars. Face à la circulaire de la Fifa qui autorise les clubs à retenir leurs internationaux si ceux-ci doivent observer une période d’isolement de plus de cinq jours à leur retour, le sélectionneur des Ecureuils pourrait être privé de certains cadres de l’équipe nationale du Bénin.

LIRE AUSSI:  13e journée de la Ligue Pro de Football du Bénin: Buffles et Requins pour se conforter à la tête de leurs zones

Michel Dussuyer, sélectionneur national, doit délier un nœud gordien avant la publication de sa liste prévue pour demain, jeudi 18 mars. A quelques jours des deux dernières journées des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2022, le technicien français, à l’instar de plusieurs sélectionneurs sur le continent, doit faire face à la circulaire de la Fifa qui autorise les clubs à retenir leurs internationaux si ceux-ci doivent observer une période d’isolement de plus de cinq jours à leur retour. Ainsi, l’entraîneur national du Bénin devra faire sans certains cadres de l’équipe nationale lors des 5e et 6e journées des éliminatoires de la Can 2022 prévues pour les 27 et 30 mars prochains.

Au nombre des joueurs concernés, on peut citer Steve Mounié qui pourrait être absent face au Nigeria et la Sierra Leone les 27 et 30 mars prochains. Selon le site français le Télégramme, le Stade Brestois a prévenu ses internationaux qu’ils ne seront pas libérés pour rejoindre leur sélection. Grégory Lorenzi, le directeur sportif du club breton aurait informé le sélectionneur Michel Dussuyer que si les mesures de restriction liées au Covid-19 ne changent pas, Steve ne pourra être libéré à la trêve internationale. « J’ai aussi prévenu les joueurs, qui ont compris », a-t-il ajouté. En raison de l’épidémie de Covid-19, le joueur devait observer un isolement de plus de cinq jours à son retour en Europe. Or, le Stade Brestois affronte Lorient le 4 avril en Ligue 1, un match très important pour le maintien. Absent lors des 3e et 4e journées de la compétition,
Olivier Verdon pourrait de nouveau être forclos lors de la prochaine expédition. De sources proches du joueur, les négociations sont en cours afin que le club bulgare Ludogorets et la Fédération béninoise de Football s’accordent sur un compromis. Saturnin Allagbé ne pourra, non plus, être des deux expéditions des Ecureuils puisque le club de Dijon au sein duquel il évolue a pris la décision de ne pas libérer ses joueurs internationaux évoluant hors espace européen lors de la prochaine trêve internationale. A l’allure où vont les choses, si rien n’est fait, d’autres internationaux béninois qui évoluent dans l’Hexagone pourraient être également privés de ces deux sorties. Car, plusieurs clubs européens pourraient adopter la même attitude à l’instar de Metz qui ne libèrera pas plus d’une dizaine d’internationaux. Joint au téléphone ce vendredi 12 mars par France Football, Frédéric Antonetti, l’entraîneur du Fc Metz (7e de Ligue 1), n’a pas hésité à marteler sa volonté de ne pas libérer des joueurs d’origine africaine et sélectionnables comme Oukidja, Boulaya (Algérie), Bronn (Tunisie), Boye (Ghana), Kouyaté, Mamadou
Fofana (Mali), Maïga, Angban (Côte d’Ivoire), Pape Matar Sarr (Sénégal), Vagner (Cap-Vert). «Je ne suis pas maso ! Je ne peux pas m’en priver pour les deux matches à Monaco (en Ligue1, le samedi 3 avril, 13 heures, puis en 8e de finale de la Coupe de France le mardi 6 avril, 18 h 45)», a-t-il confié. Face à cette situation, Michel Dussuyer pourrait faire appel à certains joueurs de la Ligue de Football du Bénin ou certains de ses poulains évoluant sur le continent.

LIRE AUSSI:  Tiburce Hounkonnou, trésorier général de la Fédération béninoise de scrabble: « Nous allons en Belgique pour défendre la renommée du scrabble béninois »