En prélude à la francophonie des barreaux: Création de la Conférence des barreaux des Etats parties à l’OHADA

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur En prélude à la francophonie des barreaux: Création de la Conférence des barreaux des Etats parties à l’OHADA


En prélude à la francophonie des barreaux: Création de la Conférence des barreaux des Etats parties à l’OHADA

A l’occasion de la francophonie des barreaux qui se tient à Cotonou, les bâtonniers des barreaux de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires se sont réunis mercredi 2 décembre à Cotonou. Ils ont, au terme de leur conclave, porté sur les fonts baptismaux, la «Conférence des Etats parties à l’OHADA». La déclaration finale a été lue par Me Yvon Détchénou, secrétaire de l’Ordre des avocats du barreau du Bénin.

LIRE AUSSI:  Soutien aux actions du chef de l’Etat: Salimane Karimou s’engage en politique avec Fund-Irédé

C’est par acclamations que la «Conférence des barreaux des Etats parties à l’OHADA», a effectivement vu le jour mercredi 2 décembre à Cotonou.

Il s’agit d’un cadre de concertation des barreaux existant déjà, a expliqué Me Cyrille Djikui. Pour lui, tous les barreaux des pays parties à l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires utilisent les mêmes règles, mais chaque barreau exerce séparément. Il s’agit, par la mise en place de ce cadre de concertation des barreaux, de mieux se connaître et de mutualiser les difficultés afin d’y apporter les solutions. La nouvelle institution, confie le bâtonnier de l’Ordre des avocats du Bénin, constitue un interlocuteur valable auprès des organes de l’OHADA. Il aura pour tâche, la promotion de l’exercice de la profession d’avocat et l’émission d’avis sur éventuellement la révision des actes uniformes à venir.
En attendant, Me Yvon Détchénou a rapporté dans la déclaration finale, qu’il a lue, que cette réunion fait suite aux précédentes qui se sont tenues en Côte-d’Ivoire, en République démocratique du Congo et au Togo. C’est au cours de ces dernières, a-t-il informé, qu’a été affirmée l’idée de création d’un cadre de concertation des barreaux des Etats parties à l’OHADA. Avant la rencontre de Cotonou, poursuit la déclaration, un projet de statuts a été élaboré et soumis à l’attention des bâtonniers, aux fins d’amendements. Pour lui, les travaux démarrés mercredi 2 décembre se sont poursuivis par l’examen des statuts. «Après discussions, la version finale des statuts a été adoptée et signée par les bâtonniers des pays membres, consacrant ainsi la naissance de la conférence des barreaux des Etats parties à l’OHADA», conclut la déclaration finale?

LIRE AUSSI:  Soutien aux actions du chef de l’Etat: Salimane Karimou s’engage en politique avec Fund-Irédé