En prélude à l’élaboration de la Liste électorale informatisée : Démarrage du complément d’informations au Ravip

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur En prélude à l’élaboration de la Liste électorale informatisée : Démarrage du complément d’informations au Ravip

En prélude à l’élaboration de la Liste électorale informatisée Démarrage du complément d’informations au Ravip

Dans le cadre de la confection de la Liste électorale informatisée (Léi), l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) invite les personnes enregistrées lors du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) à compléter les informations indispensables à leur inscription, du 17 mars au 16 avril 2022.

LIRE AUSSI:  Signature de conventions entre le Groupe de l’AFD et la SGB: Renforcer le partenariat pour soutenir une croissance inclusive et plus verte

L’opération d’affichage de la liste qui court du 17 mars au 16 avril prochain, vise essentiellement à recueillir des informations relatives aux centres et aux postes de vote en vue de l’élaboration de la Liste électorale informatisée (Léi). Les anciens électeurs ne sont pas concernés, du moins les personnes ayant pris part aux deux dernières élections sont dispensées de cette étape du processus. «Ceux qui ont participé une fois au processus électoral, ne sont pas concernés par cet affichage, qui est un affichage de régularisation pour les personnes n’ayant pas participé aux dernières élections, et qui disposent de la preuve de leur enregistrement au Ravip. Si nous avons été électeurs, et avons fait le ravip, ça consolide notre statut d’électeur… », a expliqué Dr Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip) avant d’ajouter : « Nous serons d’ici quelques mois invités pour vérifier notre présence sur la liste électorale. Ce sera la deuxième opération qui concernera l’affichage de la Liste électorale informatisée provisoire, et qui prendra en compte toute la population électorale pour le scrutin du 8 janvier 2023 ».

Avoir 18 ans révolus

En attendant, du 17 mars au 16 avril, soit pendant 30 jours, se déroule l’opération dénommée affichage de liste de résidus et collecte d’informations complémentaires. Elle concerne uniquement les personnes âgées de 18 ans révolus au jour du scrutin en l’occurrence le 8 janvier pour les prochaines législatives. Ces personnes sont appelées à se rendre dans le village ou quartier de village où ils se sont fait enregistrer lors du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) pour consulter les listes. Dès que le nom est retrouvé, l’intéressé se rendra ensuite au siège de l’arrondissement pour compléter les informations relatives au centre et au poste de vote afin de figurer sur la liste électorale informatisée. Les personnes n’ayant pas fait le Ravip se rendent également à l’arrondissement afin de se faire enrôler auprès des agents recenseurs tout en précisant leur centre de vote. « Au moment de compléter mes informations, je profite pour signaler aux agents de l’Anip les erreurs constatées sur mes données affichées. Je dois alors présenter un acte qui prouve mes propos », a indiqué le gestionnaire mandataire. Les personnes qui ne retrouveraient pas leur nom sur les listes affichées, bien qu’ayant fait le Ravip et n’étant pas inscrites sur la Lépi, devront se munir de leur récépissé ou de son duplicata, et se rendre au poste de recensement installé dans leur arrondissement afin de se faire enrôler et indiquer leur poste de vote. « Le registre national des personnes physiques que gère l’Agence nationale d’identification des personnes est une matière sérieuse, parce qu’il s’agit du répertoire des personnes physiques dans notre pays. Il n’y a donc pas à tricher avec ce registre », fait observer Dr Cyrille Gougbédji.

LIRE AUSSI:  Dernier jour de la campagne électorale dans le Borgou: A N’dali, les candidats vont à la rencontre des électeurs dans les champs

————— Les conditions pour être électeur —————

« L’inscription au Ravip est une condition sine qua non pour figurer sur la Léi. En définitive, si quelqu’un ne fait pas le Ravip, il n’est pas électeur », a indiqué Dr Cyrille Gougbédji, gestionnaire mandataire de l’Agence nationale d’identification des personnes (Anip). En effet, la loi 2019-43 portant code électoral précise que les élections se font sur la base d’une liste électorale informatisée (Lei) que l’Anip doit transmettre à la Commission électorale nationale autonome (Cena), au plus tard soixante (60) jours avant la date du scrutin. Il s’agit d’une liste numérique unique, exhaustive et nationale avec photo de tous les citoyens en âge de voter pour toutes les élections organisées dans une même année. Mais pourquoi ne suffirait-il pas seulement d’avoir dix-huit (18) ans révolus au jour du premier scrutin d’une année et jouissant de ses droits civils et politiques pour figurer sur la Léi ? Il faut observer que selon les dispositions de l’article 120 du code électoral, la liste électorale informatisée est extraite du registre national, qui est le résultat d’opérations du recensement administratif à vocation d’identification des personnes physiques (Ravip) et du traitement automatisé d’informations nominatives, personnelles et biométriques obtenues sur l’ensemble du territoire national et à l’étranger, dans les ambassades et consulats de la République du Bénin. A juste titre, ne pas figurer au Ravip constitue un gros handicap pour l’inscription sur la liste électorale informatisée. Or, nul ne peut voter, si d’une part son nom ne figure sur l’extrait des listes des électeurs de la circonscription électorale de sa résidence, sauf en cas de dérogation, et d’autre part s’il ne détient une pièce d’identification. « Oui, il faut avoir 18 ans révolus à la date du scrutin mais il faut avoir fait également le Ravip pour figurer sur la Léi », a insisté Dr Cyrille Gougbédji.