En prélude au 1er août 2020: Natitingou fait sa toilette

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur En prélude au 1er août 2020: Natitingou fait sa toilette


Taté Ouindéyama, maire de Natitingou, ses collaborateurs et quelques agents de la mairie ont nettoyé, samedi 18 juillet dernier, la place de l’indépendance à Natitingou. Une action appuyée par les populations de certains quartiers qui ont décidé depuis peu de mettre au propre leur cadre de vie.

LIRE AUSSI:  Lancement de Mtn Fresh: Une offre pour l’épanouissement de la jeunesse

Tôt samedi 18 juillet dernier, Taté Ouindéyama, maire de Natitingou, a convié ses collaborateurs à venir mettre au propre la place de l’indépendance en prélude à la fête du 1er août. Même si c’est dans la sobriété, cela devrait se dérouler dans la propreté, conçoit l’autorité.
Pour le maire, l’activité de nettoyage se déroule tous les derniers samedis du mois au titre de la salubrité publique. Mais à l’approche de la fête, il était normal de multiplier les séances. En cela, il qualifie celle du samedi dernier de spéciale, en ce qu’elle permet que toute la ville soit mise au propre en prélude auxdites festivités. Il salue l’initiative des populations qui posent ainsi des actes de civisme et de citoyenneté qu’il faut saluer et encourager.
Ainsi, les populations de Kantchakoutamou (un quartier du 1er arrondissement) et les jeunes de Sotirantikou, munis de balais, houes et râteaux ont investi la place sise en face de l’Agence territoriale de développement pôle 3, évoluant vers la préfecture, mettant au propre le terre-plein central.
Nimontè Yombo, conseiller local de Kantchakoutamou, précise les motivations de leur acte :« La ville de Natitingou nous appartient, si nous ne prenons pas le devant en montrant l’exemple, cela ne nous honorerait guère.» Pour lui, c’est un devoir, une contribution pour aider la mairie, sinon l’insalubrité lui sera imputable. La place doit être propre également pour accueillir la fête.
Noël Casimir Oda, président du Mouvement des jeunes de Sotirantikou, situe le contexte: « nous avons voulu imiter en tant que forces vives de la ville, les autorités qui procèdent à la salubrité. C’est un mouvement qui vise le développement. Il s’associe aux actes qui s’inscrivent dans ce cadre.».
Quant à Alain Doukouré du même mouvement, il s’agit de mûrir une idée qui a germé et qui consiste à appuyer les autorités de la ville. Il pense que l’appui aux autorités ne doit pas être marchandé de même que les actions de civisme ne sont pas négociables.
Patrice Okassè également de Sotirantikou, pense que le développement est un mouvement d’ensemble et que toutes les composantes de la cité doivent apporter leurs pierres à l’édifice, afin que cela soit une réalité tangible.
A cette allure, Natitingou sera vraiment prête pour la fête samedi 1er aout prochain.

LIRE AUSSI:  Lancement de Mtn Fresh: Une offre pour l’épanouissement de la jeunesse

Par Didier Pascal DOGUE A/R Atacora Donga