En souvenir des victimes de la guerre du Biafra et par reconnaissance: Des ressortissants du Biafra au Bénin font don de vivres à la prison civile

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur En souvenir des victimes de la guerre du Biafra et par reconnaissance: Des ressortissants du Biafra au Bénin font don de vivres à la prison civile


Samedi 30 mai dernier, la coordination de l’organisation dite Peuple indigène du Biafra (Ipob) résidant au Bénin a apporté des vivres aux personnes détenues à la prison civile de Cotonou. C’est un geste de générosité en souvenir des victimes de la guerre du Biafra et en signe de reconnaissance au Bénin pour sa grande hospitalité. Sous l’impulsion du leader mondial de l’Ipob, Mazi Nnamdi Kanu, cet hommage a été rendu dans tous les pays où séjournent les Biafrais.

LIRE AUSSI:  Dr Pierre M’Pélé, épidémiologiste, spécialiste en Santé publique et Maladies tropicales: « Seul le médecin est habilité à prescrire la chloroquine et d’en assurer le suivi »

Dispersés par la guerre du Biafra (1967-1970), les ressortissants du Biafra sont présents dans plusieurs pays mais restent unis. L’organisation Peuple indigène du Biafra (Ipob), sous l’égide de son leader mondial Mazi Nnamdi Kanu, rend ainsi hommage aux victimes de la ‘’guerre du Biafra’’ et exprime sa reconnaissance aux pays qui ont accueilli des ressortissants du Biafra partout dans le monde. Ici au Bénin, cet hommage a été rendu samedi dernier, à travers une visite de cette communauté au Bénin à la prison civile de Cotonou. « Nous, peuple indigène du Biafra en République du Bénin, rendons cet hommage en souvenir de ceux-là qui ont payé le prix ultime au Biafra pour défendre leur survie. Nous sommes reconnaissants à Dieu Tout-Puissant, pour sa bonté et sa miséricorde à notre égard, dans ce grand pays le Bénin.

Nous sommes aussi reconnaissants au gouvernement et au peuple béninois pour la main accueillante, l’acceptation et l’amour fraternel envers nous, dans les maisons, magasins, marchés, églises, communautés, villes et villages…», a déclaré Obinna Onyebuchi, coordonnateur national de l’Ipob-Bénin. Il ajoute: « En visitant la prison civile de Cotonou, nous réalisons encore l’immense liberté dont jouissent les ressortissants du Biafra dans ce paisible pays. En même temps, nous prions pour le repentir et la conversion positive des détenus, afin qu’une fois sortis de prison, ils soient de meilleures personnes pour faire de nos communautés et de notre pays le Bénin, un havre de paix, d’entraide et de prospérité ».
A l’occasion, le président de la communauté au Bénin a rappelé un geste économique qui a favorisé leur prospérité au Bénin, notamment le marché Missèbo, un espace favorable au commerce. Il précise par ailleurs, que Mazi Nnamdi Kanu, leader des peuples autochtones du Biafra (Ipob) dans le monde, est l’initiateur de la journée du Souvenir mondial des héros et héroïnes du Biafra; un événement célébré le 30 mai et rapporté chaque année sur le site de l’association www.ipob.org.

LIRE AUSSI:  Baisse de l'utilisation abusive des véhicules administratifs: Preuve d’une prise de conscience de plus en plus accrue des utilisateurs