Encadrement du sous-secteur de la publicité: L’avant-projet du Code présenté

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Encadrement du sous-secteur de la publicité: L’avant-projet du Code présenté


La publicité au Bénin sera bientôt encadrée par un Code dont l’objectif est d’assainir ce sous-secteur caractérisé, en partie, par un vide juridique. Dans cette perspective, les acteurs impliqués ont amendé l’avant-projet du Code de la publicité en République du Bénin, proposé par le consultant en charge des travaux. C’est à la faveur d’un atelier de présentation dudit Code, organisé, mardi 9 mars, à Cotonou, par la direction de la Communication et des Médias.

LIRE AUSSI:  Visite du président de la République dans un centre d'appel :Boni Yayi s’enquiert des réalités de Media Contact

Le sous-secteur de la publicité au Bénin est actuellement encadré par des lois diverses régissant d’autres secteurs. Il est donc caractérisé, en partie, par un vide juridique favorisant l’émergence d’acteurs exerçant dans l’informel. C’est pour pallier cet état de choses, que le ministère de la Communication et de la Poste à travers la direction de la Communication et des Médias, en collaboration avec les acteurs concernés, initie un code pour encadrer la publicité comme c’est le cas dans plusieurs pays de la sous-région.

L’atelier de présentation de l’avant-projet du Code de la communication a donc permis aux participants, qu’ils soient journalistes, communicants, publicistes, juristes, régulateurs d’activités à caractère commercial, etc. d’examiner et d’amender le texte soumis à leur appréciation. Le Code en question comporte 10 titres, 200 articles, 25 chapitres et 17 paragraphes.
A l’ouverture des travaux, ce mardi, Levy Ayeyemi, directeur de la Communication et des Médias, s’est dit ravi de
« l’aéropage » de professionnels, de compétences et d’experts présents à ce rendez-vous. Dr. Alexis Gnanguenon au nom de l’association des Agences de communication du Bénin et Zakiath Latoundji, porte-porale des professionnels des médias et des patrons de presse du Bénin, ont apprécié l’avènement du Code qui, de leur avis, vient combler un grand vide, un besoin exprimé depuis des années par les professionnels de la publicité et ceux des médias. Une fois votée, la loi marquera «le début d’une nouvelle ère de régulation», affirme Dr. Alexis Gnanguenon.
Revenant sur le contexte de la rédaction de ce code, le ministre de la Communication et de la Poste, Alain Orounla, a déploré l’absence d’un cadre légal régissant le sous-secteur de la publicité au Bénin. « C’est une tare, c’est un tort, c’est une lacune… », a laissé entendre le ministre avant de faire un point non exhaustif des manques à gagner que cette situation cause aux acteurs y compris l’Etat et les consommateurs.

LIRE AUSSI:  Introduction du numérique dans l’enseignement au Bénin: 24 établissements scolaires dotés de salles multimédias

« Nous sommes à l’ère des réformes profondes et ce vide juridique ne peut ne pas être comblé…», a martelé le ministre de la Communication et de la Poste.
Durant les travaux, les participants ont porté de nombreux amendements qui seront « pris en compte » dans la version finale du projet du Code, a rassuré le directeur de la Communication et des Médias, Levy Ayeyemi.