Encadrement technique des Ecureuils du Bénin: Dans l’attente d’un entraîneur aux compétences reconnues par tous

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Encadrement technique des Ecureuils du Bénin: Dans l’attente d’un entraîneur aux compétences reconnues par tous


Le processus de désignation d’un nouvel entraîneur des Ecureuils n’est toujours pas lancé, alors que le contrat de prestation de services de l’entraîneur Oumar Tchomogo est arrivé à terme depuis le 16 décembre 2017. La Fédération béninoise de football prend tout son temps, dans l’espoir que le choix de celui qui sera appelé à le remplacer ne souffrira d’aucune contestation.

LIRE AUSSI:  2e tour des éliminatoires du Chan Kenya 2018: Les Ecureuils jouent leur destin face aux Super Eagles du Nigeria

Pour l’heure, la course pour la succession d’Oumar Tchomogo à la tête des Ecureuils n’a officiellement pas encore été lancée. Selon le président de la fédération, Moucharafou Anjorin, une rencontre est prévue incessamment avec le ministre Oswald Homeky, pour en débattre. « Le choix du nouvel entraîneur paraît très délicat. Par rapport à la nouvelle dynamique que l’on espère impulser désormais à l’encadrement des équipes nationales de football, nous sommes en parfaite harmonie avec le ministre », a confié le président de la fédération. « Personne ne sera de trop », a rassuré Moucharafou Anjorin. « Celui qui sera retenu ne fera l’objet d’aucune contestation par rapport à ses compétences avérées », a-t-il promis. L’objectif, a poursuivi le président, c’est de ne pas rater le rendez-vous de la Can Cameroun 2019, après avoir passé en revue le Togo et l’Algérie, nos adversaires de groupe.
Bientôt un mois qu’il a été notifié à Oumar Tchomogo la fin de son contrat de prestation de services à la tête de l’encadrement technique des Ecureuils du Bénin. A en croire le contenu de la correspondance n°160-17/MTCS/Sp-C en date du 15 décembre 2017 que le ministre en charge des Sports, Oswald Homeky, a adressé à la Fédération béninoise de football (Fbf), il ne devrait plus être reconduit à son poste. « Le gouvernement béninois veut impulser une dynamique plus forte à l’encadrement des équipes nationales », peut-on également y lire.
Et pour lui succéder, il y a déjà une foule d’entraîneurs qui tapent à la porte. Plusieurs noms sont cités. Si au départ, celui de l’ancien international français, Didier Six, a circulé, aujourd’hui, ceux de Michel Dussuyer, Alain Giresse, Patrice Neveu et Pierre-André Schürmann sont évoqués. Mais le plus surprenant, c’est que la fédération n’a pour le moment lancé aucun appel à candidatures. Au cours de sa réunion hebdomadaire du mercredi 20 décembre 2017 à son siège à Porto-Novo, elle est juste revenue sur la question de la fin du contrat d’Oumar Tchomogo?

LIRE AUSSI:  Imbroglio né du match Sierra Leone - Bénin: Le Tas déboute le Bénin