Energies renouvelables : La télégestion pour faciliter la fourniture d’électricité aux communautés 

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Energies renouvelables : La télégestion pour faciliter la fourniture d’électricité aux communautés 


Le dispositif paraît bien banal mais se veut révolutionnaire. Il est désormais possible à des entreprises locales de fourniture et d’installation de systèmes solaires de gérer à distance la consommation des ménages qui souscrivent à leurs services.

LIRE AUSSI:  Commune d’Adjarra : Le poste avancé de gendarmerie de Odo-Hongla mis en service

L’air enjoué et sûr de lui-même, Oloufounmi JP Koucoi explique le bien-fondé du dispositif dont il est le promoteur. Outil qui se veut une révolution dans le secteur des énergies renouvelables.

Ce spécialiste des énergies renouvelables porte l’initiative d’un outil de télégestion. Un contrôleur de charge scolaire muni d’un logiciel de contrôle et de gestion à distance. Ceci conçu pour les entreprises locales de fourniture et d’installation de systèmes solaires avec le soutien de partenaires occidentaux.

L’outil, confie-t-il, leur permet d’avoir un œil sur toutes leurs installations hors réseau fonctionnant au solaire où qu’elles soient. « Avec un ordinateur ou leur téléphone portable elles peuvent voir le niveau de charge de la batterie d’un ménage, l’électricité produite par le panneau solaire en temps réel, la consommation d’électricité des ménages », note-t-il.

Il est également aisé de détecter des pannes sur les installations avant qu’elles ne surviennent.

Il constitue donc une avancée qui va améliorer les performances des entreprises locales investissant dans la fourniture et l’installation de systèmes solaires. Ainsi pourront-elles gérer à distance la consommation des ménages qui souscrivent à leurs services.

LIRE AUSSI:  Deuxième session de dialogue public-privé: Promouvoir les filières riz, anacarde et karité

Le logiciel permet également aux utilisateurs de système solaire domestique  de contrôler la charge et la décharge des batteries et sert ainsi de prévision pour l’acquisition de nouveaux équipements.

Des gains qui vont au-delà du rendement des entreprises, selon Oloufounmi JP Koucoi.

« Des parents absents qui interdisent aux enfants d’utiliser la télévision ou la climatisation peuvent à distance via leur portable Android ou ordinateur vérifier en fonction de la quantité ou de la puissance de l’électricité qui est en train d’être consommée si les enfants ont allumé des équipements énergivores ou pas », souligne-t-il.

Une digitalisation en somme du secteur des énergies renouvelables qui ne peut que satisfaire les acteurs et les consommateurs.

Pour Faustin Dahito, président de l’Association interprofessionnelle des spécialistes en énergies renouvelables, cet outil répond bien à un besoin des entreprises locales. « Les entreprises nationales ont des problèmes de technologie ; les équipements sont quand même fiables mais il faut suivre l’état de production des modules, l’état de la consommation et savoir le statut du consommateur parce qu’on accompagne aujourd’hui les équipements avec des crédits fournisseurs. Ce qu’on appelle le leasing opérationnel, c’est-à-dire que les gens sont programmés pour payer un certain forfait mensuellement et tout cela se gère à distance », relève-t-il.

LIRE AUSSI:  Commune d’Adjarra : Le poste avancé de gendarmerie de Odo-Hongla mis en service

Une avancée certaine

Le dispositif tel que mis en place permet aux établissements financiers ou de microfinance d’offrir des crédits énergie et de couper de façon automatique tout abonné qui n’a pas payé sa facture à temps ou qui est en mode prépayé. Il est possible d’automatiser les payements par monnaie électronique et de faire des souscriptions journalières, hebdomadaires et mensuelles afin de permettre aux clients de ne pas supporter le coût élevé des équipements mais de payer par modalité sur un ou deux ans et devenir propriétaire.

Par cet outil, c’est la technologie de télégestion qui s’en trouve décentralisée et démystifiée. Les entreprises locales, à travers le Cloud Solar tel que dénommé, peuvent fournir les mêmes services d’énergie que les entreprises étrangères comme Fenix Intl, BBoxx, Green Light Planet et autres qui offrent des gadgets en lampes solaires à des prix exorbitants. Des coûts de lampes solaires qui dépassent même les coûts d’une installation solaire complète avec télévision et frigo.

LIRE AUSSI:  Protection des filles vulnérables du marché Dantokpa et environs: Les lignes bougent avec le projet Sic4g

A travers cet outil, le concepteur vise également l’intégration de services de biogaz pour la consommation des ménages. Des digesteurs pour biogaz seront installés pour faciliter cet accès à travers les unités de production de cette source d’énergie installées aujourd’hui dans plusieurs localités du pays. Les communautés sont appelées à en disposer pour des payements échelonnés dans le temps.

Toute chose qui fait dire à Oloufounmi JP Koucoi que les énergies renouvelables feront partie du quotidien si on supprime les barrières que constituent entre autres les coûts d’acquisition des équipements. Une bataille dans laquelle il entend s’engager pour peu que les pouvoirs publics accompagnent le secteur.

Mais d’abord il devra perfectionner son dispositif et l’adapter aux réalités locales et espérer que la connectivité dans les zones les plus reculées soit effective, comme le souhaitent ses pairs qui tout comme lui s’investissent dans la promotion d’énergies renouvelables.