Enfance heureuse au Bénin: L’Ong Educo plus qu’engagée

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Enfance heureuse au Bénin: L’Ong Educo plus qu’engagée


L’Ong Educo Bénin a signé, vendredi 12 mars dernier, à son siège à Cotonou, plusieurs conventions avec ses partenaires en faveur de l’amélioration de la situation des enfants et des jeunes. Plus qu’un engagement, cet acte reflète son amour inconditionnel pour ses cibles.

LIRE AUSSI:  Pour tentative de vol avec port d’arme et violence et complicité (2e dossier): Cosme A. Hounkanrin condamné à 10 ans de travaux forcés et Didier Todomihou acquitté au bénéfice du doute

La mission de l’Ong Educo Bénin en faveur des enfants et des adolescents est noble ! Œuvrer pour le plein épanouissement de ses cibles à travers des programmes intégrés vers l’éducation et leur protection sociale dans tout le pays.
« Plus nous donnons les bases à l’enfant très tôt, plus nous nous donnons la capacité de mieux l’intégrer à la société et d’être acteur de son éducation », assure Carine Agossou Alihonou, coordonnatrice des programmes de l’Ong.
La période 2021-2022 s’annonce encore sous de bons auspices avec cette structure qui œuvre sans désemparer pour faire rayonner de joie le visage des petites âmes vulnérables. En témoigne la signature de plusieurs conventions entre elle et ses Ong partenaires.
La première porte sur le programme de la ‘’protection des enfants en situation de mobilité’’ orienté vers les départements de l’Ouémé, du Littoral et de l’Atlantique. Il vise à contribuer à la jouissance effective du droit à une vie libre de toute violence envers les filles et les garçons dans ces départements.
La deuxième, ‘’l’amélioration de la qualité de l’éducation’’ fait la lumière sur les enfants du Borgou, au regard des disparités entre garçons et filles dans ce département. Ce programme se focalise également sur la budgétisation sensible aux droits. Il promeut un cadre juridique et réglementaire plus adapté et actualisé en faveur des enfants avec le concours de l’Etat et des Osc.
La troisième convention concerne le ‘’renforcement des systèmes de protection et d’éducation’’ dans l’Alibori. Dans ce département du Nord Bénin, la lutte contre les inondations et l’extrémisme violent reste un défi pour Educo Bénin.
« Si nous ne travaillons pas avec l’Etat à améliorer l’environnement juridique, une éducation équitable et bienveillante dans nos zones d’intervention, nos belles approches resteront un vœu pieux », prévient Carine Agossou Alihonou.
A travers ces différents projets, c’est environ un milliard quarante et un millions de francs Cfa que Educo Bénin débloque sur fonds propres en vue de remplir son cahier des charges en faveur de la couche infantile. Au total cinquante mille neuf cent quatre-vingt-douze bénéficiaires directs dont vingt-cinq mille neuf cent dix-neuf filles.

LIRE AUSSI:  Village dans l’antre de Grand-Popo : S.o.s. Vodomé sombre !

Paquet d’interventions

Ces différents programmes prennent en compte la deuxième phase d’une série de quatre grands programmes arrimés au Plan stratégique de l’Ong sur la période 2019-2024.
Ils allient l’éducation inclusive des enfants, les soins à la petite enfance, la lutte contre l’exploitation des enfants, le renforcement des capacités des jeunes à mieux assumer leur rôle de citoyen mondial et le renforcement de l’environnement institutionnel et juridique en faveur des enfants. « Ces interventions visent à renforcer la participation citoyenne des enfants et à faire d’eux des acteurs de la promotion de leurs droits », soutient la coordonnatrice des programmes.
Tout le Bénin est impacté par ces actions arrimées au contexte national et régional et au Programme d’action du gouvernement. Les institutions ne sont pas moins loties. « Nous positionnons environ vingt-sept millions par an pour accompagner les ministères à la réalisation de diverses activités, à l’acquisition de matériels et à travers des missions institutionnelles », poursuit-elle.
Sourokou Mama, directeur exécutif de l’Ong femmes, enfants et environnement pour le développement (Fee-D) est l’un des acteurs au niveau central pour la mise en œuvre des projets d’Educo. Il ne cache pas sa satisfaction pour la belle aventure qu’il fait avec l’organisation : «Quand on arrive à franchir les difficultés, le travail d’ensemble devient agréable. Malgré la Covid-19, nous enregistrons des prouesses, tout en nous adaptant à la crise sanitaire mondiale ».
Cerise sur le gâteau cette année, le projet de ‘’développement du modèle de formation numérique pour la protection des enfants’’ qui vient compléter les trois programmes d’implémentation cités supra.
« Sur internet, les enfants sont exposés à des faits dangereux. Ce projet vise à renforcer leur capacité afin qu’ils puissent se protéger sur les sites malveillants »,
se réjouit Souleymane Ouédraogo, directeur pays Educo.
L’idée de la structure est de se baser sur les classes numériques en mettant en place une application pouvant donner des alertes et permettre aux élèves de s’auto-éduquer.
A cela s’ajoute le projet relatif à ‘’l’actualisation de la stratégie de partenariat et de capitalisation de bonnes pratiques multi-acteurs’’.
Aujourd’hui, mieux qu’hier, Educo Bénin et ses partenaires sont tous déterminés à éclaircir l’horizon des enfants, des adolescents et jeunes. « Nous ne baisserons pas les bras. Nous allons poursuivre dans la même dynamique », promet-il. La transparence et la communication demeurent les gages de ce succès.

LIRE AUSSI:  Débat budgétaire 2019 en commission au Parlement: Les budgets de la Céna et de quatre ministères au peigne fin